Bénin : « La Rupture est une illusion, un ventilateur qu’on agite » dixit Andoche Amégnissè

Bénin : « La Rupture est une illusion, un ventilateur qu’on agite » dixit Andoche Amégnissè

Enseignant chercheur politologue et acteur politique, Andoche Amégnissè était l’invité de l’émission ‘’forum de la matinée’’ de la Béninoise Tv de ce mercredi. Il s’est prononcé les concepts des candidats en rapport avec la mise en œuvre des programmes d’actions.

Bénin : « Le social ne rime pas avec une multitude de taxe » selon Amègnissè

Au détour de cette entrevue de plus d’une vingtaine de minutes, Andoche Amègnissè a démontré qu’au Bénin, qu’il a beaucoup de phraséologie dans la démarche politique des hommes politiques et non pas de conceptualisation.

Dans une véritable cours de politologie, l’enseignant chercheur à la retraite estime que les acteurs politiques béninois la plupart du temps agitent des mots sans mettre dans ces mots des contenus. Le concept, précise l’invité de la Béninoise Tv, c’est l’idée transformée en un contenu propre dans une circonstance bien déterminée.

« Au lieu de faire de l’engagement politique, nos hommes politiques, nos leaders font du carriérisme politique » s’est désolé le professeur Amégnissè, qui analyse que la finalité de l’engagement politique ne doit pas être les postes de ministre, de député de maire ou autres.

Les livrets bleus de Koupaki passés au crible

Longtemps agités lors la pré-campagne de la présidentielle de 2016, ces livrets bleus sont aux dires de Andoche Amègnissè, « vides et plats » et compromettaient ses chances de conquérir le pouvoir d’Etat et de l’exercer. Il s’est attaqué vertement à la nouvelle conscience notamment son leader, le ministre Koupaki qui est dans le carriérisme politique. « J’ai été séduit par un homme politique qui m’a déçu après » relève-t-il, car la nouvelle conscience impose des démarches qui interdiraient de rester au gouvernement comme le fait Pascal Iréné Koupaki.

Par ailleurs, il a fait observer que les modes et méthodes de gouvernance n’ont pas changé au Bénin.

Divorce entre Talon et son peuple

« La rupture est une illusion, un ventilateur qu’on agite » assure l’invité, qui a fait remarquer qu’il y a une impression de divorce entre le président et son peuple qui l’a élu triomphalement au second tour. La situation économique et les plaintes sans cesse répétées des populations suffisent largement pour le dire.

« On n’a pas besoin d’institut de sondage » a-t-il conclut.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Sonagnon 2 semaines

    Totalement en phase avec lui, et ce n’est que le résumé de tout ce que nous ne cessons de dire sur ce forum.

  • Avatar commentaire
    virgile 2 semaines

    VOUS qui souscrivez aux propos de ANDOCHE, il me semble que vous êtes du même acabit.
    Le peuple n’est plus prêt à écouter des personne sans girouette. Nous voulons du concret et c’est ce concret que nous vivons aujourd’hui. L’eau, l’électricité, routes, des concours saints.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 2 semaines

      Des concours Saints vous dites? Alors qu’est ce qui s’est passé Avec le concours organisé pour la CNSS Sous Talon? Des amis, des parentés et des gens qui n’ont pas composés mais qui sont admis. La cour constitutionnelle a ordonné la reprise de ce concours. Vous voyez bien que Talon n’a poursuivi l’es-croquerie du peuple que là où Yayi Boni s’est arrêtté.

      Peut être vous avez vous vos intérêts sous Talon, mais rien n’a changé pour le plus grand nombre des béninois.

      Et vous dites aussi l’eau et l’énergie.
      Sachez bien que sous Talon pas encore un Megawatt d’énergie n’a été produit. Tout est encore PAG et vulgarisation pour leurrer les populations.

      Concernant l’eau, le monde rural attend toujours la concrétisation du projet en alimentation d’eau potable offert à coût des millions d’Euros détournés par Bartelemy Kassa qui aujourd’hui est déjà de la mouvance Talon. Ainsi va le Bénin.

      Ne prenez donc pas pour monnaie courante les actes de la ruse et de la rage posés par Talon jusqu’à ce jour.

      Il est pire que tout ce que le Bénin a eu comme Présidents de la République avant lui.

      Pour la seule raison d’avoir oser vo-ler 47 milliards de nos sous des caisses de l’Etat pour lui-même et ses héritiers. C’est pourquoi il n’ira pas au bout de ce mandat. Le peuple le chassera de là bientôt.

  • Avatar commentaire

    Je souscris à 100 % les propos du professeur Amégnissè.
    Etje m’en vais aussi dire que la rupture comme le PAG est une “illusion, un ventilateur” que Talon agite.

  • Avatar commentaire
    joeleplombier 2 semaines

    Encore un névrosé qui refait surface. Ce Monsieur n’a pas toute sa tête.
    Il mérite un internement dans un asile psychiatrique.
    Ce que je crois après l’épisode Yayi Boni.

    • Avatar commentaire
      Migbo 2 semaines

      Oui, un ”névrosé” qui dit la vérité en ce qui concerne la situation actuelle de notre pays le Bénin. Il n’est pas couché comme certains.c’est vrai qu’il ne fait pas la joie des rupturiens.nous on aime le névrosé.

    • Avatar commentaire
      Gont Gont 2 semaines

      N’empêche que ce qu’il a dit est plein de sens Joe et ne manque pas de pertinence.

      En plus, il n’a fait qu’exécuter les paroles d’Aimé Césair: “ma bouche sera la bouche de ceux qui n’ont point bouche …”.

      Les ra.cailles qui sont à la tête de ce pays et qui nous dirigent ne sont nullement mieux que lui.