Fatou Bensouda : “J’agis en toute indépendance et impartialité”

Fatou Bensouda : “J’agis en toute indépendance et impartialité”

Les responsables des actes commis pendant la crise post-électorale en Cote d'Ivoire seront poursuivis sans parti pris. C'est ce qu'a confié la procureure de la CPI Fatou Bensouda à un média ivoirien.

Côte d’Ivoire : Voici les membres du nouveau gouvernement de Ouattara (décret)

La crise post-électorale en Côte d’ivoire continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Alors que le procès de l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo a été suspendu pour problème de trésorerie, la procureure de la CPI, Fatou Bensouda, est revenue sur les enquêtes en cours concernant la crise post-électorale dans une interview exclusive accordée au média ivoirien Fraternité Matin. Elle s’est également penchée sur le cas de l’ex-première dame ivoirienne Simone Gbagbo qui n’est pas transférée à la cour depuis qu’elle a formulée la demande en 2012.

Pour la procureure de la CPI, même si l’ancienne première dame Simone Gbagbo est empêtré dans des procédures judiciaires dans son pays, elle devrait tout de même être livrée à la CPI qui a délivré un mandat d’arrêt avec d’autres chefs d’accusation. Elle va plus loin en affirmant que “pour qu’une affaire soit déclarée irrecevable devant la Cour, l’enquête et / ou les poursuites nationales doivent concerner la même personne et substantiellement, le même comportement allégué dans la procédure devant la Cpi“. Les arguments fournis par les représentants de la Côte d’Ivoire qui ont rejeté la demande de la CPI ne semblent donc pas convaincre la procureure qui insiste sur le fait que « la Côte d’Ivoire demeure dans l’obligation de la remettre à la Cour ».

Des enquêtes sans partis pris

Au sujet des enquêtes en cours, la procureure de la CPI a été on ne peut plus clair. Les crimes prétendument commis par les deux parties en conflit lors des violences postélectorales font l’objet d’une enquête de son bureau. Elle assure qu’elles sont conduites “en toute indépendance et impartialité“. A en croire Fatou Bensouda, son bureau a intensifié depuis 2015, les enquêtes dans le camp Ouattara qui sont conduites en toute discrétion pour protéger l’intégrité de la procédure. Elle a également tenu a rassuré qu’elle est guidée par les seules considérations de la loi et des preuves que son bureau collectionne et continue de recueillir.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire

    Quelle marionnette!!!

  • Avatar commentaire

    Dieu JC de Nazareth dequantera à coup sûr la situation

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 1 année

    Quelle audace cette éhontée. Elle n’a même pas de respect pour les victimes Ivoiriens. Si elle n’a rien à se reprocher pourquoi vient elle se justifier. Qui l’a même sonnée cette vieille clochette.

  • Avatar commentaire

    Elle se donne bonne conscience, avec toutes les affaires sales de la CPI

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 1 année

    CETTE DAME VERRA TOUTES LES NUITS DE SA VIE QUAND ELLE DORMIRA LE FANTOME DE KHADAFFI LA POURCHASSER .MEME PENDANT L’AMOUR AVEC SON MARI AZIZ ELLE VERRA LE FANTOME DE KHADAFFI LA POURCHASSER .
    SEUL AZIZ PEUT AIMER CETTE DIN.GUE .

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 1 année

    JE PRIE EN TOUTE HUMILITE LA NOUVELLE TRIBUNE DE NOUS EVITER CETTE PHOTO AVEC CETTE DAME NOMMEE HONTEUSEMENT BENSAOUDA OU BELLE SOULARDRE AVEC UNE LARGE BOU.CHE , UN NEZ GRAS , UN **** INVISIBLE ET QUE SAIS -JE ENCORE AVEC SES YEUX DE VIPERE .
    CETTE DAME VERRA TOUTES LES NUITS DE SA VIE QUAND ELLE DORMIRA LE FANTOME DE KHADAFFI LA POURCHASSER .MEME PENDANT L’AMOUR AVEC SON MARI AZIZ ELLE VERRA LE FANTOME DE KHADAFFI LA POURCHASSER .
    SEUL AZIZ PEUT AIMER CETTE DIN.GUE .

  • Avatar commentaire

    Cette grosse et obèse benousa (quelque chose comme ça)…se moque du monde

    Qu’ elle arrete bush ,sarko, toni blair et nétanayou…et là on saura qu’elle agit en toute impartialité et indépendance

  • Avatar commentaire

    Ç.est du n,importe quoi q,elle raconte elle ferait mieux de la boucler

  • Avatar commentaire
    Basil YAO Il y a 1 année

    Elle fait bien d’enquêter en toute indépendance et impartialité avec discrétion. Mais pourquoi ne les met-9 pas en prison pendant qu’elle enquête ? Gbagbo y est déjà pendant qu’elle fait les enquêtes. Pourquoi pas eux? C’est de ça qu’il s’agit. C’est là la preuve de la partialité : le ‘deux poids, deux mesures’.