Mali : les populations manifestent contre l’armée française à Kidal (vidéo)

Mali : les populations manifestent contre l’armée française à Kidal (vidéo)

Sauveurs hier, occupants aujourd'hui... Pour les maliens de Kidal, la France est devenue indésirable dans le pays. Ils accusent les soldats de violence voire de pillage si l'on s'en tient à certaines affiches et inscriptions à Kidal.

Visite de Macron au Burkina: Le gouvernement appelle au calme

Le timing pourrait paraître coordonné! A peine la Russie a accepté d’apporter son aide au Mali après une pétition signée par près de 8 millions d’habitants que certains maliens veulent le départ des forces françaises. Ils ont manifesté à plusieurs reprises déjà pour exiger le départ des forces de l’opération Barkhane. 

A l’origine une intervention musclée

Si ce n’est pas la première fois que les maliens critiquent les forces étrangères (certains leur reprochent de soutenir les revendications touareg au détriment de l’intérêt national), les manifestations qui ont eu lieu ces derniers jours ont été causés par une intervention musclée des forces françaises. Ces dernières soupçonnaient certains habitants d’héberger des terroristes. La goutte d’eau qui a donc fait déborder le vase.

Ce lundi 8 octobre plusieurs habitants ont caillassé des voitures appartenant aux forces militaires françaises. Pour l’heure pas de réaction officielle du côté de la France.

Commentaires

Commentaires du site 13
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    En tout cas, maintenant que vous avez compris que ceux qui mettent des hommes face à face sans leur laisser le choix, sont bien au chaud, vous saisissez mieux pourquoi, j’affirme et répète que:

    le CV, les liens, les parrains du “Zinli” en font une personne dont la place n’est certainement pas à la tête d’un pays souverain comme le Bénin.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 2 mois

    @ GbetoMagnon,

    là vous vous êtes manoeuvré à côté de la planche:
    Devant l’hôtel Ivoire à l’époque, la situation était certes tendue.
    Mais cela ne permettait pas aux militaires francais de tirer sur des populations à mains nues.
    Ils ont tué et ils ont continué de tuer toute la nuit tout ce qui bougeait sur le pont Ogoué.
    On a dénombré dans un premier temps des centaines d’ivoiriens abattus froidement par le soldatesque francais et le ministère de la défence francaise a fini pas admettre qu’il ne s’agit que de 20 ivoiriens tués.
    Comme sice n’est pas de trop une seule vie humaine massacrée.
    C’est le mépris pour l’homme noir qui s’est exprimée de cette manière choquante.

    Aucun de ces assassins n’est à la CPI aujourd’hui, mis c’est ceux qui n’ont pas tiré un seul coup de feu qui s’y trouve.

    Nous assistons régulièrment en Europe á des situations tendues des menées des adversaires de l’énergie atomique. Ceux-ci se lèvèrent en masse pour protester et tenter d’empêcher le transport des débris nucléaires à travers des régions européennes et qui rendent difficilement la tâche aux militaires et polices, mais jamais il n’a été question de tirer sur les populations pour maintenir la discipline dans l’armée.
    Le massacre des africains en échange de la discipline militaire à conserver. C’est grotesque!

    Ne cherchons pas à justifier l’injustifiable.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 2 mois

      @Napoléon1. c’est ce qui est écrit qui est grotesque.
      Il y a des situations où la théorie et les diseurs n’ont subitement plus leur place. Tu peux me croire sur parole..

      Pour le reste, vous semblez avoir choisi de ne rien comprendre (“massacre des africains en échange de la discipline” et autres conn…).

      Pour les autres qui ont décidé de garder un peu de bon sens, voici:
      Un homme qui est engagé dans des situations dans lesquelles il peut être amené à jouer sa vie, doit savoir qu’il peut compter sur ses camarades, eux tous ensemble sur le chef et vice versa.

      En échange, il doivent lui obéir et lui (le chef) a 2 choses à observer:

      – remplir la mission qui lui est confiée avec les moyens qu’on lui donne
      – tout faire pour assurer la sécurité de ses hommes.

      Pour le type armé a posteriori son chef, qui voient progressivement la foule grossir, se rapprocher, avec tout ce que chacun connait des “nouchi” et autres “bri”, à un moment il y a une décision à prendre:

      – on se laisse approcher encore et lyncher ou,
      – on brise l’élan et on dégage la zone au trot.

      Sur la suite, c’est exact. Dans cette affaire, il y en a qui,
      – en mettant face à face des soldats armés et des foules déchaînées,
      – en laissant la situation pourrir d’heure en heure, pour les objectifs (évidents aujourd’hui) qu’ils visaient,
      – sont effectivement les responsables de la situation et de ses conséquences, mécaniquement prévisibles.

    • Avatar commentaire
      Tchite' 2 mois

      Merci Napoleon1.

      Il y a de cela quelques jours, un policier etats-unien arretait une infirmiere blanche(je precise qu’elle etait blanche, car si elle etait noir, ils auraient taille’ peu d’importance a’sa plainte.) Ce policier, en question, vient d’etre limoge'(mis a’ la porte) apres investigations.

      C’est rien qu’en Afrique et ce due a’ la complicite’et le silence de nos dirigeants que ces soldats ne sont pas inquiete’s apres maintes actes de viols sur mineurs et autres actes reprehensibles dans leurs pays l’origine.

  • Avatar commentaire
    Tchite' 2 mois

    Il faut aussi savoir que ce sont des armees qui ont aussi des appareils pour sonder les sous-sols de ces pays, durant le temps de leurs presences, comme ce fut le cas dans les annees 60 au Gabon pour la decouverte du patrole, apres le renvoie de la France de l’Algerie, afin de determiner la presence de ressources naturelles et en quelles quantities.
    Apres quoi, ils rendront compte a’ leur pays qui, par des voies des compagnies(multinationnales deja’existantes ou creees pour la circonstance) commencement par faire des demandes de leur exploitation.

  • Avatar commentaire
    Tchite' 2 mois

    En lisant les commentaires ici, on se rend compte que le “diviser pour regner” que prone l’occident a encore de beaux jours devant Lui.

    Mon argument c’est:”s’il n’y avait pas eu d’intervention militaire en Libya, ces pays frontaliers ne seraient pas tomber dans ce k.o.que nous constatons actuellement.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 2 mois

      “s’il n’y avait pas eu d’intervention militaire en Libya, ces pays frontaliers ne seraient pas tomber dans ce chaos”
      Exactement “Tchité”.

      • Avatar commentaire
        Tchite' 2 mois

        GbetoMagnon, voila un bon argumentaire pour qui veut voir la verite ‘ en face.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 mois

    “J’espère qu’il ne vont pas tirer…tel que ce fut le cas en CI”

    @”Tchité”, Je vais certainement en étonner plus d’un (et ça m’arrache la gueu… de le dire), mais si on considère les choses du point de vue des circonstances, l’officier français qui commandait le détachement à l’hôtel Ivoire où il y a eu la fusillade, a fait la seule chose qu’il devait faire: protéger ses hommes qui lui font confiance en échange d’une discipline sans faille.

    Il s’est positionné là où on l’avait envoyé, a rendu compte et devant la montée en pression, a dégagé ses hommes.
    Maintenant on peut regretter que devant l’incapacité et le manque de moyens des officiers ivoiriens, il n’y ait pas eu à ses côtés des soldats connaissant suffisamment la mentalité africaine pour lui dire dès le matin; que la situation allait forcément déraper.

    Grandeur et servitude du soldat qui doit se mettre là où on l’envoie, gérer la mer… et se retrouver avec un micro sous le nez pour justifier ensuite devant des caméras, des conséquences d’une situation dans laquelle des “stratèges” l’ont mis depuis leurs bureaux dans les grandes chancelleries.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 2 mois

      A Kidal, c’est la même. la foule en délire a applaudi les soldats français, et sur la durée, les combines politiques dont ont leur demande d’assumer les conséquences sur le terrain commencent à poser problème.

      C’est ça que les militaires appellent un bourbier (algérien, vietnamien, afghan, etc..).

      L’ambassadeur de France au Mali de l’époque avait prévenu et tenté de s’opposer à cette coutume diplomatique, bien française de rouler tout le monde à la fois (les maliens en l’occurrence ); en tentant de s’opposer à ce que la France fasse la part belle, à ceux qui avaient déclenché la catastrophe au Mali (les indépendantistes).

      Ceux qui l’ont viré, se sont fait sortir depuis (HOLLANDE et son entourage), ceux pour lesquels ils ont trompé les maliens ont toujours la caisse, l’Armée française reste devant les caméras et va accompagner le pourrissement de la situation.

      Les politiques eux vont nous ressortir du putchiste SANOGO et de l’indépendantiste touareg, pour tenter de ramener les situation dans laquelle ils se pensent indispensables (appui militaire).

      Entre temps, les russes sont entrés en jeu

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Ah ! Peuple de France , soldats de France , laissez ces africains restés à l’âge de pierre , crever de misère

    • Avatar commentaire
      aziz 2 mois

      Mon cher ollah…

      Les époques changent..et le temps avec lui

      Le manque de moyens…par rapport…aux grandes puissances…fera que les africains que nous sommes comprendront..toujours les choses…avec grands retards

      Les français,les britaniques,les espagnols..et les autres pays..colonisateurs…seront toujours en avance sur nous..

      Ils étudient la geopolitique…et s’adaptent….

      Le morcellement..de l’afrique…était bien pensé…

      Sinon…qui peut me dire…dans les faits…la difference..entre un togolais…et un beninois..

      En effet.le leader..de la constestation….togolaise…est bein..un beninois..de l’aire cultuelle..de djougou…

      Le nom de son village…c’est du dendi…de djougou..comme tous les kotokoli…d’ailleurs

  • Avatar commentaire
    Tchité 2 mois

    J’espère qu’il ne vont pas tirer sur les pauvres populations sans armes aux mains et qui manifestent leur ras-le-bol, tel que ce fut le cas en CI ou’ cette même armée sous le nom de “force Licorne” a tire’ sur des civils manifestant sans qu’il n’aient a’ répondre devant des juridictions Africaines (qui existent, mais n’existent pas au fait).