Remaniement au Bénin : Patrice Talon nomme 9 nouveaux ministres

Remaniement au Bénin : Patrice Talon nomme 9 nouveaux ministresModeste Kérékou parmi les nouveaux

Le deuxième gouvernement de Patrice Talon est connu depuis ce vendredi 27 octobre 2017, à la faveur d’un remaniement dont la liste est rendue publique après l’avis du bureau de l’assemblée nationale.

Bénin : Djènontin craint le scénario du Kenya pour le Ravip et critique Talon

Sur un total de vingt deux ministres comptant pour le gouvernement 2, neuf nouveaux ont fait leur entrée. L’attente a été très longue. Patrice Talon, président de la République du Bénin a fini par rendre publique son deuxième gouvernement, après un remaniement intervenu le vendredi 27 octobre.

Contrairement au premier gouvernement formé depuis le 7 avril 2016 et de vingt et un membres, le chef de l’Etat a ‘’innové’’ dans la composition de son deuxième gouvernement. Plusieurs ministères sont scindés pour laisser place à d’autres. Dans le lot, il y a le ministère du travail et de la fonction publique qui perd sa dénomination des affaires sociales. Le ministère de la culture et du tourisme est fusionné au ministère du sport. Trois nouveaux ministères sont créés tels que le ministère des affaires sociales et de la microfinance  dirigé par Bintou Chabi Adam Toro, le ministère de l’eau et des mines confié à Samou Séidou Adambi,  et le ministère des petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi qu’occupe Modeste Kérékou, fils de feu général Mathieu Kérékou, ancien président de la République.

Lire Remaniement au Bénin: Liste complète du nouveau gouvernement de Patrice Talon (photos)

Outre ces trois ministères nouvellement crées, il faut ajouter Gaston Dossouhoui, ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche en remplacement de Delphin Koudandé ;  Mahougnon Kakpo, ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle qui remplace Lucien Kokou ; Aurelie Adam Soulé Zoumarou, ministre de l’économique numérique et de la communication en lieu et place de Rafiatou Monrou. Cyr Koty, ministre des infrastructures et des transports, rejoint le poste du ministre Hervé Hêhomey, suspendu du gouvernement après une certaine révélation sur la construction une route dans l’Ouémé, par l’entreprise Ebomaf.  Serge Ahissou est nommé ministre de l’industrie et du commerce en remplacement de Lazare Sèhouéto.  Fortuné Alain Nouatin, ancien maire d’Abomey, entre au gouvernement et occupe le poste de ministre délégué auprès du président de la République, chargé de la défense nationale.

Qu’il vous souvienne que Candide Azanaï avait dans un passé récent démissionné de ce poste. Depuis lors, il attend vainement la traditionnelle cérémonie de passation de service. Avec cette nomination, peut-on espérer que les doléances de l’ancien ami de Patrice Talon  seront validées ? Ce qui est certain, les nouveaux ministres prennent service ce lundi 30 novembre 2017. Soulignons que l’article 54 alinéa 2 de la constitution béninoise, précise : « Il (le président de la République) nomme après avis consultatif du Bureau de l’Assemblée nationale, les membres du gouvernement ; il fixe leurs attributions et met fin à leur fonction »

Commentaires

Commentaires du site 0