Esclavage en Libye et en Mauritanie : l’indignation sélective de Macky Sall

Esclavage en Libye et en Mauritanie : l’indignation sélective de Macky Sall

Il fait partie des présidents africains qui ont réagi très tôt dès la diffusion du reportage de CNN. Et pourtant tout près de son pays, un autre pays pratique l'esclavage au vu et au su de tout le monde. Cependant, jamais il n'a réagi avec la même verve.

Nigéria : Boko Haram libère à nouveau 82 lycéennes de Chibok

Au Sénégal, le président Macky Sall a réagi à diverses occasions sur la situation en Libye. En déplacement à Abidjan, il avait également tenu le même discours. Un fait louable sans aucun doute.

Toutefois, même s’il ne s’agit pas de condamner sa réaction sur la situation en Libye, il convient de rappeler que, près de lui, une situation presque similaire prévaut depuis la nuit des temps.

En effet, en Mauritanie, l’esclavage est pratiqué et toléré par les autorités gouvernementales depuis des lustres. Des militants anti-esclavage sont même emprisonnés. Si des associations dénoncent cela, le gouvernement mauritanien lui, ne fait pas ce qu’il faut pour y mettre définitivement fin. Le gouvernement sénégalais ne s’est, quant à lui, jamais prononcé aussi ouvertement que sur la Libye. Une indignation sélective donc qui montre à suffisance que l’esclavage en soit n’est peut être pas aussi choquant pour les présidents, mais sa médiatisation oui. Si les relations entre la Mauritanie et le Sénégal sont pas des plus cordiales, ce n’est sûrement pas à cause de cette question. Peut-être nous dira-t-on que le pays essaie de ne pas aggraver plus qu’elle ne l’est, la situation entre les deux pays.

Outre le président Macky Sall, il faut toutefois dire que la plupart des présidents qui ont réagi dans l’affaire de la Libye sont également au courant de celle de la Mauritanie. Et ces derniers semblent aussi muets sur le cas de la Mauritanie.

Non à l’esclavage, que ce soit en Libye, en Mauritanie, en Arabie Saoudite ou même au Liban !

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Amar Mohamed lamine 3 semaines

    Je suis sidéré que Macky Sall ose comparer la situation en Libye avec celle en Mauritanie.
    Y’a-t-ils de marchés aux esclaves en Mauritanie ?
    J’espère qu’il répondra par l’affirmative.Les séquelles de ce mal millénaire se voient partout en Afrique. Parlons des “Diam” au Sénégal, des”Mathioubhés” en Guinée,des “Dion” au Mali.Les fils des anciens exclaves jusqu’à présent ne peuvent pas prétendre à épouser les filles des nobles.

  • Avatar commentaire

    Pas faut étonnant cette BLACK Friday .tout est fait pour nous réduire a rien

  • Avatar commentaire
    LE JOUR SE LEVERA 3 semaines

    DITES A NOS POPULATIONS DE RESTER SUR PLACE !
    CONDAMNEZ PLUTOT HILLARY CLINTON LA GRO.SSE CORR.OMPUE ET SURTOUT BARRACK OBAMA LE GRAND HYPO.CRITE QUI ONT SIGNE LA MORT DE KADAFFI AVEC LE GROS FO.U ET SOUL.ARD NOMME SARKOZY .
    MAKY SALL OU MAKY PROPRE NE SAIT PAS CE QU’IL DIT .
    HILLARY CLINTON , OBAMA , SARKOZY ET DAVID CAMERON SONT LES SEULS RESPONSABLES DE CETTE TRAGEDIE.
    NB: 1000 FOIS MERCI A DIEU D’AVOIR PERMIS A DONALD TRUMP DE BATTRE A PLATE COUTURE HILLARY CLINTON !

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 3 semaines

    Une autre version, politiquement disons…plus correcte: http://www.cnewsmatin.fr/divertissement/2017-11-24/quelle-est-lorigine-du-black-friday-769691

  • Avatar commentaire
    Affedjou Senan Gérard 3 semaines

    Hum 21e siècle

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 3 semaines

    Un sujet plus léger. Après tout c’est vendredi et c’est le “black friday” (les soldes). Un peu d’histoire donc :

    http://www.culturebene.com/2107-le-black-friday-ou-le-jour-ou-les-esclaves-noirs-etaient-brades-sur-le-marche-de-la-place.html