Mandat de dépôt contre Laurent Mètongnon et ses co-accusés : décision inique selon les avocats

Mandat de dépôt contre Laurent Mètongnon et ses co-accusés : décision inique selon les avocats

Présentés devant le procureur conformément à la procédure, pour statuer sur la suite à donner à ce dossier, les mis en cause dans l’affaire de placement de dépôts à terme à la Cnss, attendaient impatiemment la décision du parquet.

Révision de la constitution : Metongnon et les Fcbe mettent en garde les députés

Après l’audition de ces derniers dans le bureau du procureur de la république auprès du tribunal de première classe de Cotonou de 18h45 à 20h30, c’est la décision de placement sous mandat de dépôt qui a été retenue par le procureur de la république, à l’encontre de Laurent Mètongnon et des autres co-accusés. Une décision qui a suscité le courroux du collectif de ses avocats et partisans.

Emoi consternation et lamentations, sont les sentiments qui animaient le collectif des avocats de Laurent Mètongnon ainsi que ses camarades de lutte, venus comme à l’accoutumée assister à cette phase décisive de ce dossier. « La nuit vient de tomber ce soir sur la justice de mon pays (…) le Bénin vient de faire 37 ans de retour en arrière », c’est en ces termes que  Me Agbodjo Renault, a exprimé sa déception de la décision du procureur de la république de placer les mis en cause sous mandat de dépôt. C’est dire qu’après les 8 jours de garde à vue dans les cellules des commissariats, ces derniers seront désormais détenus dans la prison civile de Cotonou, le temps d’attendre le procès du « flagrant délit » qui est prévu le 19 décembre 2017.

Les motifs retenus contre eux étant la corruption. Cette décision du procureur étonne à plus d’un titre, le collectif des avocats de Laurent Mètongnon et autres. Le cas de Me Ibrahim Salami qui rapporte que « pendant l’audience devant le procureur, il a demandé a chaque mis en cause s’il reconnait les faits qui lui sont reprochés. Tous ont dit ne pas reconnaitre les faits en dehors de l’ancien administrateur de la Bibe qui a dit avoir décaissé 71 millions des caisses de la banque qu’il dit avoir distribué aux différentes mis en cause par l’intermédiaire d’un administrateur de la banque ».

Lire ici la déclaration des avocats de Monsieur Mètongnon

Cette déclaration de l’ancien administrateur de la Bibe, rapporte Me Salami, contraste avec les propos du prétendu intermédiaire qui selon Me Salami, persiste et signe qu’il n’a rien reçu comme argent de l’administrateur provisoire à remettre à qui que ce soit. C’est donc sans preuve que Me Salami a vu le procureur décider de placer sous mandat de dépôt Laurent Mètongnon et les autres co-accusés. Me Lionel Agbo pour sa part, est très surpris par la date du procès fixée au 19 décembre 2017. Il rappelle que : « selon l’art 402 du code de procédure, le procès en flagrant délit est programmé le jour le plus proche, c’est-à-dire pour ce cas, demain vendredi ou au plus loin dans 72h, c’est-à-dire lundi. En fixant ce procès le 19 décembre 2017, soit dans presqu’un mois, il revient à chacun de se faire son idée sur cette affaire où le dénouement est arrêté d’avance ».

Les camarades de lutte de Laurent Mètongnon tant dans l’action syndicale que du Front pour le sursaut patriotique, ne cachent pas leur colère et promettent que : « le peuple ne se laissera pas faire. Il y a une volonté du pouvoir de contraindre au silence le camarade Mètongnon, de l’embastiller arbitrairement et surtout de l’humilier ». Ces partisans s’indignent que sur le champ de la lutte contre la corruption, ce soient des affaires floues de supposées commissions occultes de 71 millions, non prouvés, qui fassent l’objet de poursuites judiciaires pendant que des cas de détournement en milliards comme l’affaire Censad, machines agricoles, Maria Gléta, Ppea2, Icc services et consorts, sont ignorés et les auteurs de ces forfaitures qui ont porté préjudice aux populations et à l’Etat, se promènent librement, côtoient les dirigeants en place et narguent toujours le peuple.

Commentaires

Commentaires du site 15
  • Avatar commentaire
    LIBERER METONGNON 3 semaines

    La justice de mon pays est très forte quoi:
    -le maire de porto Novo qui a détourné près de 250 millions est libéré sous caution,
    -dans l’affaire segub gate les accusés ayant pris au moins 1 milliard sont libérés sous caution.
    Maintenant celui dont on a même pas les preuves qu’il a pris deux millions cinq cents mille est déposé a la prison avec un délai d’au moins 4 semaines pour comparaître. Toutes les tentatives pour obtenir “un sans mandat de dépôt” sont rejetées. La proposition de versement d’une caution des 2 millions 500 est rejetée par le PR.
    *Le présumé corrupteur est libre mais le présumé innocent est emprisonné*
    *L’intermédiaire qui aurait remis les pots-de-vin menace de porter plainte pour diffamation*
    *Ça c’est la vraie justice de ruse et de rage

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 3 semaines

    Il est incontestable que Laurent Metongnon est maintenue dans les liens de la détention en violation du code de procédure pénal au Bénin.
    On appelle ça de l’arbitraire !!!

    Le Bénin sous Patrice Talon est un pays où règne l’insécurité judiciaire et avec tout ce qu’on sait dejà de la gouvernance de Talon le développement du pays est une fois encore en danger.

    Aucun investisseur sérieux ne mettra des fonds dans un pays à risque sur le plan de l’insécurité juridique et judiciaire.

    Le PAG est mort à nouveau.

  • Avatar commentaire

    WOW!! C’est triste de voir les gens faire tellement preuve de malhonnêteté intellectuelle, et d’amalgame flagrant dans les commentaires. Surtout les klébés de la rupture

    Au vue des charges retenues, Metognon et cie ne sont PAS poursuivis pour détournement de fonds publics!! MAIS pour corruption supposée, ce que nient l’intermédiaire et lui. A la date des placements, en 2015 la BIBE n’était plus en faillite et la mise en administration déléguée même levée.

    Pour finir, que les illétrés aillent se cultiver sur le rôle d’un PCA et d’un DG dans une société. Ca nous évitera toute cette ignorance klébétique

  • Avatar commentaire
    Dine 3 semaines

    Sonagnon! Est ce que toi tu peux me prouver que Laurent Mètongnon n’a pas reçu les sous! Est ce quand tu fais la corruption on te donne de décharge. Vous n’avez pas compris le dossier. On dit Abus de fonction et corruption. Voila l’accusation. Il y a abus de fonction du moment ou le Mr accepte de placer des fonds dans une banque en faillite.

    • Avatar commentaire
      Sourou 3 semaines

      Depuis quand un PCA est à l’opérationnel ? Où est le DG dans tout ça ? Eclairer nos lanterne terne au lieu de l’étouffer !

    • Avatar commentaire
      Sonagnon 3 semaines

      Mr Dine, un conseil d’Administration ne décide pas!!!

      Il antérine la décision d’un DG ou s’y oppose c’est tout.

      Laurent Metongnon n’est donc pas à l’origine des décisions de placement de fonds.

      Il ne revient pas à Metongnon de prouver qu’il n’a pas été corruption,Mais à ceux qui l’accusent.
      Mais pour le moment rien de ce qu’ils avancent ne résistent au droit et au simple bon sens.
      C’est pourquoi ce mandat de dépôt est un acharnement.

      • Avatar commentaire
        Sonagnon 3 semaines

        Lire: le CA entérine.
        Et j’ajouterai que c’est décision collégiale et non personnelle du Président du CA.
        C’est pourquoi les accusations d’abus de pouvoir sont absurdes. Et celles de la corruption infondées

  • Avatar commentaire
    Dine 3 semaines

    quelques preuves voulez vous encore??? le gars a au moins reçu 2.5 millions et un carton de Campagne; c’est déjà suffisant. Un voleur de poulet est brulé dans ce Bénin non? Et vous défendez maintenant un détourneur des millions.

    • Avatar commentaire
      suis metongnon 3 semaines

      dine tu as les preuves des 2.5 millions et champagne??? l’ex DG a dit kil a donné par personne interposée sans decharge… automatiquement cet aveu est rejetté. tu es quand mm létré.

    • Avatar commentaire
      Sonagnon 3 semaines

      Qui a reçu 2500 000 CFA et champagne?
      C’est vous qui lui avez remis ça?

      L’intermédiaire a nié!!!

      Si vous n’avez pas les infos demandez avant de faire des affirmations infondées.

      Si les enquêtes prouvaient que Metongnon a reçu de l’argent, pourquoi allons nous le soutenir???

      Patrice Talon qui est le plus grand corrupteur du Bénin, et le plus détouneur de fonds publics au Bénin n’a jamais été poursuivi par la justice du Bénin.
      Et vous pensez que c’est normal????

    • Avatar commentaire
      Madampol 3 semaines

      Mon Dieu, il suffit qu’un individu déclare avoir remis des sous à Metongnon sans aucune trace et ça vous suffit comme preuve. Mon coeur saigne devant une telle bêtise. Désolé, mais je ne pouvais pas être plus poli

  • Avatar commentaire
    Madampol 3 semaines

    Une justice pourrie jusqu’à la moelle. En essayant d’être objectif, il n’existe aucune preuve matérielle que les accusés ont reçu les sous. Mais notre proc ne se gêne pas.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 semaines

    Ce qui ne tue pas renforcé ; Laurent Metognon tu sortiras plus fort de cette épreuve , TIENS BON , tu as le soutien indéfectible des beninois 

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 3 semaines

    C’est un véritable scandale le mandat de dépôt!!!

    On n’a pas pu prouver que METONGNON a reçu un franc CFA et l’intermédiaire a tout nié seul le directeur qui a décaissé les 71 000 000 prétend que METONGNON a reçu!!!

    Ce procureur est il un menuisier ou maçon habillé en magistrat????

    Il a étudié le droit????!!!

    Manifestement s’il l’a étudié, il est donc en mission!!! Et pour qui????