Après l’attentat de New York, Donald Trump veut encore durcir l’immigration

Après l’attentat de New York, Donald Trump veut encore durcir l’immigration

Après l'attentat raté de New York, Donald Trump, le président américain, a appelé le congrès américain à légiférer sur l'immigration.

France : un terroriste attaque des policiers à Paris

L’immigration de nouveau dans le viseur de Donald Trump. En effet, quelques heures seulement après l’attentat qui a fait trois blessés à New York, le président américain a décidé de hausser le ton concernant l’immigration puisqu’il a appelé le congrès américain à réformer un système qu’il juge « laxiste et qui permet à beaucoup trop de genre dangereux, d’entrer aux États-Unis ».

La migration en chaîne, dans le viseur de Trump

Arrivé aux Etats-Unis grâce au système de regroupement familial, le terroriste, apparemment affilié à l’État Islamique, était âgé de 27 ans. Remonté, Trump s’est attaqué à ce système de « migration en chaîne » qu’il juge incompatible avec la sécurité nationale. Très prisé des ultra-conservateurs, ce terme désigne en fait les immigrés légaux qui réussissent donc à entrer sur le sol américain grâce au système de parrainage des membres de leur famille.

« La tentative d’attentat meurtrier à New York de ce jour – la deuxième attaque terroriste à New York en deux mois – illustre une nouvelle fois l’urgente nécessité pour le Congrès de voter des réformes législatives pour protéger les Américains » a continué Donald Trump, dans un communiqué transmis peu après l’explosion à la presse.

Profitant de l’occasion pour en remettre une couche sur son décret migratoire qui interdit aux ressortissants de sept pays (Yémen, Syrie, Libye, Iran, Somalie, Corée du Nord et Tchad) de mettre pied sur le sol américain, Trump a assuré qu’il ne s’agissait que d’un “pas en avant” afin de rendre le système d’immigration américain toujours plus sûr. “Le Congrès doit mettre fin aux migrations en chaîne” a-t-il finalement conclu.

Akayed Ullah, identifié comme étant le principal suspect de cet attentat, a quant à lui, été arrêté. Blessé et brûlé à l’abdomen, il pourra répondre de ses actes face à la justice.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Pendant ce temps, nous on préfère attirer les terroristes africains dans la cedeao. Bien dommage.