Bénin : Tournée de Modeste Toboula et Isidore Gnonlonfoun à Cotonou

Bénin :  Tournée de Modeste Toboula et Isidore Gnonlonfoun à Cotonou

En application de l’article 151 de la 97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin, la Mairie de Cotonou a été honorée hier par la visite du préfet du département du Littoral Modeste Toboula.

Cotonou : Le Maire Gnonlonfoun lance la dynamisation de la diplomatie municipale

Cette visite qui entre dans le cadre de la tournée statutaire du préfet a été l’occasion pour l’autorité de tutelle et le maire par intérim de Cotonou Isidore Gnonlonfoun d’échanger avec les forces vives de la ville afin de mieux s’imprégner des difficultés à la base en vue d’y apporter des solutions.

Au-delà du caractère statutaire de la rencontre, ce fut un moment d’échanges cordiaux et conviviaux qui ont permis aux deux autorités discuter à cœur ouvert avec leurs administrés. Les populations présentes à la séance ont découvert l’harmonie et la complicité qui règnent désormais entre l’exécutif municipal de Cotonou et la tutelle. Toutes choses qui ont été saluées par les différents intervenants. Dans son discours de bienvenue, le maire par intérim a d’ailleurs mis l’accent sur la nécessité d’entretenir cette bonne relation entre les deux institutions, pour le bonheur des populations et le développement de la commune.

A cet effet, il a exprimé son souhait de voir les différents projets prévus pour la ville dans le Programme d’Action du Gouvernement démarrés au cours de l’année 2018. Il s’agit notamment du projet de gestion intégrée des déchets solides ménagers et le projet d’asphaltage dans le cadre de la convention du Grand Nokoué. L’édile de Cotonou n’a pas manqué de faire le tour d’horizon des différentes actions qu’il a entreprises depuis son installation. Au cours des débats qui ont suivi son intervention, les questions liées à l’élection d’un nouveau maire, à la gestion foncière, à la situation des élus locaux, à la réalisation des infrastructures dans la ville et autres ont été abordées.

Le vœux de l’autorité de tutelle est qu’il y a plus d’actions de développement en faveur des populations au cours des années à venir. Sur la question de l’élection du nouveau maire, le préfet Modeste Toboula a rappelé les dispositions de la loi. Pour lui, juridiquement, rien n’oblige le gouvernement à désigner le maire jusqu’à la fin du mandat en cours. A l’en croire, l’élection d’un nouveau maire est nécessaire mais pas une priorité. Toutefois il a promis tenir compte de la requête des populations au temps opportun. Pour finir, le maire par intérim et le préfet ont invité les agents, les élus municipaux et locaux à servir loyalement les populations qui leur ont accordé leur confiance.

Commentaires

Commentaires du site 0