Open de Cotonou d’escrime: La compétition lancée en fanfare

Open de Cotonou d’escrime: La compétition lancée en fanfare

La première édition du tournoi international «Open de Cotonou d’escrime», a démarré le jeudi 21 décembre 2017 au Palais des sports du stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou.

Tournoi U15 au Bénin : Deux demi-finales de bonne facture

C’est Amidou Gibigayé, représentant du ministre des sports, qui a procédé à l’ouverture officielle de la compétition en présence du président de la Fédération béninoise d’escrime et du président du Cnosb. Sur une note artistique savamment distillée par le groupe «Tassi Hangbè» du centre Houindo et l’orchestre de l’armée de terre, la première édition de l’Open de Cotonou d’escrime a été lancée cet après-midi de jeudi 21 décembre 2017.

Les athlètes venus du Togo, de la Côte-d’Ivoire et du Bénin, ont fait une parade au public avant le bal des allocutions. Ce bal a été ouvert par le président de la Fédération béninoise d’escrime (Fbe). Jacques Okoumanssou a relevé que cet Open veut célébrer le sport et la fraternité à travers l’escrime. Il a rassuré : «nous n’allons pas rester sur cette première édition de cet open». Pour lui, le ministère en charge des sports fait beaucoup d’efforts.

« Nous souhaitons que ces efforts se pérennisent afin que nous puissions inscrire l’escrime béninois dans les annales, sur le continent et dans le monde », a souhaité le président de la Fbe, Jacques Okoumanssou.

Il a émis le vœu d’une bonne compétition à tous, dans l’esprit de développement de la discipline. Julien Minavoa, président du Cnosb, a rappelé que l’escrime fait partie des tout premiers sports des Jeux Olympiques, (J.O) depuis l’antiquité. Depuis son avènement au Bénin et en moins de quatre ans, cette discipline a réussi à se faire représenter aux JO de Rio 2016.

« L’escrime béninois s’est fait représenter après qualification. Yêmi Apity a représenté toute l’Afrique aux Jo », a insisté Julien Minavoa.

Il a donc exhorté le président de la fédération et les athlètes à continuer le travail. Pour sa part, le directeur adjoint du Sport d’élite, représentant le ministre des sports Amidou Gibigayé, a salué cette belle initiative. « J’exprime notre grande satisfaction au nom du ministre du tourisme, de la culture et des sports, pour cette initiative qui met une fois encore le Bénin sous les feux de la rampe », a laissé entendre Amidou Gibigayé. Il a souhaité compter sur l’impartialité des juges et le fair-play des athlètes, pour que cette jeune discipline puisse grandir.

La compétition en individuel s’est tenue. Au sabre en final, Kouadi Emmanuel de la Côte d’Ivoire a été battu par son compatriote Kouassi Kona (7-15). Au fleuret, c’est encore un ivoirien qui a pris le dessus.

La compétition s’est poursuit ce vendredi 22 décembre 2017, en équipe

Commentaires

Commentaires du site 0