Le vote de la loi supprimant le droit de grève des agents des secteurs de la santé et autres continuent de susciter des réactions. La dernière en date est celle du Secrétaire Générale de la Cosi-Bénin, Noël Chadaré.Sur la radio Soleil Fm, le secrétaire général de la confédération syndicale des travailleurs indépendants a condamné l’adoption de ce texte de loi. Pour lui, il y a une procédure qui devait aboutir au vote de cette loi mais les députés “ont violé violemment “cette dernière. Le parlement à l’en croire est devenu une caisse de résonance des volontés de l’exécutif.

Le président de l’assemblée nationale et les députés de la majorité « mécanique » ne font qu’enregistrer tous les projets de loi qui leur parviennent puisqu’ « il n’y a plus débat » à hémicycle estime le Sg de la Cosi Bénin. Pour rappel, la loi retirant le droit de grève aux agents de la santé, de la justice et de la police a été adopté ce jeudi 28 décembre 2017 par les députés réunis en session au parlement.

25 Commentaires

  1. Retirer le droit de grève aux travailleurs ne veut pas dire que une fois sans grève ils travaillent.LE gouvernement doit instaurer un mécanisme de dialogue avec les partenaires sociaux.

    • Moi…j’ai lu avec attention..les posts…de mon petit agadjavi..de mon doyen allomann et de tundé…sur le droit des gréves..

      Bien entendu..je partage leurs points de vue…meme si je n’irai..pas faire..une cure de bon pkété de chercheur..avec eux…haram…!!!

      Et pourtant..les travailleurs..n’ont qu’une arme….la greve..

      La gréve comme arme politique…je dis non…!!

      La gréve..comme outils social…je dis oui

      Le probleme…c’est ou se trouve la limite

        • C’est normal…!!…c’est un terroriste..dans les réseaux sociaux.

          D’abord..un situationniste notoire…ingrat..par rapport aux soglo…dont il a tiré..tous les aventages…parce que fon…mais il n’a pas hésité..à leur craché dessus..

          C’est normal…c’est un abomeen…dira t on..

          Mais…b’enfin…il a la moral…quand meme

          • ne vous étonnez..pas lorsque tundé…sera pris…les explosifs à la cienture..

            Je crois et je souhaite..que mon ami sauvy..mon jeune frere agadjavi..mes potes seigni yawa,allomann…ne rentreront pas dans le maquis…dans quelques mois…pour nous combattre..quand lz…prendra les responsabiltés..

            On viendra…soit démocratiquement..ou par la force..

            Comme je fais confiance…aux femelles…c’est cathie..qui dirrigera les oprérations….

            Mais vu que ollah..est derrière elle….comme un cerf en chaleur..j’ai peur que l’opération echoue

          • Tunde n est pas un fon. Il est plutot un Yoruba perdu qui se confond aux fons. Il a perdu toute sa racine. Il ne sait plus d où il vient à tel point qu il Hait son frere yayi boni(puisqu’il est yoruba aussi)

  2. Bravo aux honorables députés, que les mânes de nos ancêtres morts pour faits de grève en république du Bénin vous protégent et vous illuminent pour beaucoup plus de lois voitées en faveur du peuple.
    Syndicats, Syndicats, Syndicats, Syndicats, Syndicats, Syndicats s~il vous plaît, allez-y travailler, nos impôts servent á vous payer chaque mois.
    Trop c´est trop.

  3. Bravo aux députés qui sont entrain de sauver le peuple à travers le vote de cette loi. Ces deux services sont vitaux. Il ne faut que ça pour sauver le peuple. Il faut avoir quelqu’un à l’hôpital au temps des grèves, quelqu’un en prison, ou avoir une affaire à la justice au temps de grève pour connaître la réalité des choses. Notre pays ne mérite pas ça. Bravo une fois encore au député, bravo au pouvoir de Talon. Le peuple est derrière vous.

  4. Bravo aux députés qui sont entrain de sauver le peuple à travers le vote de cette loi. Ces deux services sont vitaux. Il ne faut que ça pour sauver le peuple. Il faut avoir quelqu’un à l’hôpital au temps des grèves, quelqu’un en prison, ou avoir une affaire à la justice au temps de grève pour connaître la réalité des choses. Notre pays ne mérite pas ça. Bravo une fois encore au député, bravo au pouvoir de Talon. Le peuple est derrière vous.

  5. Des paresseux qui ne veulent pas travailler et créent toujours de grève pour tuer la population.le gouvernement a bien fait et ensemble disons bravo à Talon. Chadare tant pis pour toi.

    • @ Casimir

      Si le bénin était composé des gens de votre espèce, la démocratie n’aurait jamais vu le jour en 90. Vous faites honte à ceux qui ont payé de leur sang pour l’avènement de la démocratie. Allez-y vous cacher BARBARE des siècles passés.

      • La démocratie ne veut pas dire anarchie, c´est ce que les béninois ne comprennent pas.
        Il faut recadrer toutes les lois dans le pays, c´est très important.
        As-tu vu une fois un de tes parents mourir sous tes yeux dans un hopital pour faute d´assistence en période de grève?
        Il faut avoir subir cela pour comprendre de quoi on parle.

        • @ Démocrate
          J’aime bien cette expression de vous. Démocratie ne veut pas dire anarchie. Qui sont les anarchistes dans ce cas espèce. c’est de l’anarchie lorsque vous votez et soutenez des lois qui sont contraire à la constitution. Ça c’est de l’anarchie Mr le pseudo démocrate

  6. De quelle procédure parle M. Chadaré?? Le Bénin, pays pauvre, qui s’est affublé à tort et trop tôt du manteau démocratique, souffre énormément de l’inculture de la classe politique et syndicale. Les syndicats ne pensent qu’à réclamer des droits alors que les syndiqués ignorent royalement leur devoir. C’est une voie sans issue. Nous devons savoir qu’à un moment donné, il faut que des générations se sacrifient pour restaurer les fondements d’un Etat dont le délabrement a atteint des niveaux devenus insoutenables….Sortez-nous le décompte des indemnités et primes que réclament les agents de santé (pratiquement une cinquantaine, à laquelle ils ajoutent une prime supplémentaire d’astreinte, à l’instar de ce dont bénéficient la Justice)…On est où là !!!!!!!!!

    • Vous m’étonnez beaucoup cher ami ALLOMANN. Ce sont des questions de principe. Le gouvernement peut encadrer le droit de grève, c’est absolument son droit. Mais, supprimer ce droit de grêve, nous plonge dans un régime de dictature. Vous pouvez être avec TALON, mais, n’accepter jamais que le Bénin soit un pays de dictateurs.

Répondre à Gigo Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom