Après les échanges de tirs à Bouaké, le gouvernement prend des mesures

Après les échanges de tirs à Bouaké, le gouvernement prend des mesures

La situation à Bouaké ne laisse pas indifférente le gouvernement ivoirien. En effet, le gouvernement ivoirien a décidé de prendre le taureau par les cornes et a dépêché des renforts dans la région pour assurer la sécurité.

Côte d’Ivoire: Bédié avertit Ouattara quant à la date de la présidentielle

Le gouvernement ivoirien n’est pas resté de marbre face à la situation produite à Bouaké. Il a dépêché dans la ville, des éléments des forces armées ainsi que des moyens pour garantir la sécurité dans la région. Des hélicoptères et de l’armement ont été dépêché à Bouaké ainsi que des hommes en uniformes. Dans une récente déclaration, Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement ivoirien est revenu sur les événements qui se sont déroulés à Bouaké.

D’entrée de jeu, le porte parole du gouvernement fait noter qu’il s’agit d’une altercation entre forces armées et non d’une mutinerie. Il a également présenté le bilan “relativement faible” de la situation. A l’en croire, il y aura des enquêtes sur les événements produits à Bouaké. Sur ce point le porte parole rassure qu’après que les responsabilités ont été situées, les sanctions vont tomber. Cependant, Bruno Koné, rappelle le défi qui est de disposer d’une armée “totalement républicaine et disciplinée“.

 

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
  • Avatar commentaire
    Analyste senior Il y a 9 mois

    La Côte d’Ivoire ferait mieux de prendre le taureau par les cornes en se penchant plus sérieusement sur comment régler le problème de cette armée qui est une bombe à retardement et source permanente d’instabilité sociale et aussi économique (qui a envie d’investir là où ce genre de choses se produit tout le temps).
    Il ne s’agit pas d’un problème simple à régler compte tenu de l’histoire récente du pays, mais il mérite plus d’attention que toute autre chose, sinon les acquis de l’ère Ouattara partiront en fumée en un rien de temps)