Bénin : « Talon ne peut pas faire une compétition contre son propre pays », Kassa Mampo

Bénin : « Talon ne peut pas faire une compétition contre son propre pays », Kassa Mampo

Les confédérations et centrales syndicales et leurs  affiliés se sont réunis à la Bourse du travail ce vendredi 5 janvier 2018. Au menu des échanges figure en bonne place des stratégies de riposte contre ce qu’ils appellent plan de liquidation des acquis démocratiques.

« La Cour constitutionnelle donne raison à la Csa-Bénin » selon Anselme Amoussou

Les travailleurs s’activent à réagir contre les ‘’dérives’’ du régime de la rupture. Hier vendredi 5 janvier 2018, tous les syndicats affiliés aux centrales et confédérations syndicales ont pris d’assaut la Bourse du travail sur invitation des secrétaires généraux. La Cstb, Cosi-Bénin, Cgtb, Csub, Unstb … et leurs syndicats affiliés étaient mobilisées pour ce grand rendez-vous de contrat de combat selon leur propos.

Des discussions, il ressort que l’heure est grave au Bénin. Face à cette situation qui fait reculer la démocratie et la liberté syndicale à en croire les syndicats, il faut une riposte à la taille de la provocation des travailleurs. Tour à tour, les secrétaires généraux ont pris chacun la parole, pour présenter à l’assistance les actes du régime de la rupture qui ont suscité la grande mobilisation des travailleurs venus de toutes les régions du Bénin. « Si nous décidons d’agir, c’est pour montrer à ceux qui nous dirigent que le Bénin c’est nous », a lancé le secrétaire général de la Csa-Bénin, Anselme Amoussou qui déplore que les droits acquis sont arrachés aux travailleurs.

Que le bourreau ne devienne pas sympathique

Le Sg de la Csa-Bénin est ferme : « Dans une république démocratique, que le bourreau ne devienne pas sympathique ». Il en appelle à la conscience collective au même titre que les secrétaires généraux Christophe Houéssionon de la Csub, Emmanuel Zounon de l’Unstb… Nagnini Kassa Mampo de la Cstb pour sa part affirme a indiqué que « Talon ne peut pas faire une compétition contre son propre pays ». En affirmant qu’il y a un plan de liquidation des acquis démocratiques, Noel Chadaré de la Cosi-Bénin soutient et rappelle que le Bénin ne veut plus retourner à la période révolutionnaire. Il s’est étonné de l’attitude députés qui selon ses propos votent les lois les yeux fermés. Mieux, Noel Chadaré a fait savoir qu’aucun politicien n’a aidé ce pays depuis des années. Il invite les travailleurs à se mobiliser pour sauver le Bénin car : « Les politiciens sont tous en colonne, couvrez sous le régime de la rupture ».

A qui le tour ?

Si le gouvernement déroule son plan de restriction des libertés syndicales en interdisant la grève aux forces paramilitaires, aux agents de la santé et aux magistrats, à qui le tour, se demandent les syndicalistes, près à aller au bout dans cette lutte pour le retrait des lois liberticides. Les syndicalistes et leurs militants ont peaufiné la stratégie de riposte et n’entendent pas perdre le temps sur les actions à mener. L’évidence, c’est la grève, pensent-ils, qui défend les intérêts des travailleurs.

Une série de grèves dès la semaine prochaine

Chaque représentant de syndicat présent à la séance a adhéré à l’idée d’une grève générale au Bénin pour exiger le respect des droits des travailleurs. La Cstb débute soixante douze heures de grève renouvelable à partir du mardi 09 janvier. Les représentants syndicaux de l’Université d’Abomey-Calavi présents à la rencontre au même titre que les artisans du secteur informel ont indiqué que les étudiants et les enseignants des universités sont aussi favorables à la grève qui sera lancé le jeudi 11 janvier. Les secrétaires généraux ont par ailleurs invité tous les syndicats à une Assemblée générale dans les douze départements le mardi 9 janvier. Puis à un sit-in de protestation prévu à l’assemblée nationale le vendredi 12 janvier  « pour inviter les honorables députés à ne plus aider le pouvoir de la rupture à conspirer contre notre démocratie », a martelé le Sg de la Cgtb.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire

    je me réjouis d’une seule chose.le dernier jour tu ne partiras avec rien. Les chaines en or, l’affiliation avec un secte, toutes les richesses qu’on aurait amassées vont être laissées. le dernier habit dans lequel tu te retrouves avant de décéder sera déchiré si tu te retrouves à la morgue. Seule ce que tu as avalé avant de partir restera dans ton ventre mais hélas, tu n’es plus de ce monde. Vanité des vanités tout est vanité. ainsi va la vie. L’âme est parti avec tes pêchés que tu as commis. Faisons attention tout simplement.

    • Avatar commentaire

      Dos..!!!

      si j’interviens..amaury..va encore tomber sur moi…comme un chasseur..qui se jete sur un agouti….et me traiter de tous les noms..

      Et pourtant..ce n’est pas…verser dans..la fatalité..et etre naif..de dire..que dans la réalité…dieu est tout…et que l’homme..n’est qu’une manifestation..qui nait…agit et disparait…dans le néant…

      si les hommes que nous sommes…avaient une idée de leur destinées..il y a beaucoup de choses..qui n’allaient pas exister

      Devant nous et tous…les jours…d’hommes et de femmeq..que nous avons divinisés..et qui nous quittent…sans qu’on puisse..faire quelque chose…

      en vérité…nous tous…nous ne sommes…que des manifestations…de dieu…et rester humbles..et penser…qu’au delà…de nos égos…de nos courses effrainées..pour le bien…de ce monde..nous ne sommes rien..

      en résumé…ce que l’homme doit chercher…c’est de vivre…mieux..le plus possible….dans cette vie…et rien d’autres..

      Quand je vois..des gens…qui croient…avoir le pouvoir..de vie et de mort..sur certains…et qu’ils se croient immortels…

      Dis je..je me dis qu’ils n’ont rien compris

  • Avatar commentaire

    je suis simplement triste mais cela ne m’étonne quand je me rappelle de ces histoires d’empoisonnement afin que vous sachiez que ce mr est très dangereux. Les gens qui se retrouvent dans ce secte que vous connaissez sont sans coeur. préparons nous à voir pire. Il est comme ça. Ceux qui l’adulent actuellement savent que c’est son gombo qu’il distribue qui les intéresse. et nous devons nous organiser pour bouter ces députés dehors. J’avais peur pour ajavon en 2016 lorsqu’il se rendait régulièrement dans son domicile et je me disais pourvu qu’il ne l’empoisonne pas très top mais comme il n’a pas réussi vous avez vu la suite. Mais si quelqu’un est proche de ajavon dites lui tout simplement que si il veut voyagez il n’a qu’à éviter de s’encombrer de colis sinon c’est à l’international qu’il va le détruire définitivement. qu’il se déplace avec un petit sac. Il esy capable de tout ce monsieur.

    • Avatar commentaire

      Dos…!!!

      Calmez vous…et n’ayez pas peur..

      Nous les beninois…du nord,du centre,et du sud…on se connait..

      Comme dirait l’autre…”gang no play gang”

  • Avatar commentaire
    Azanhouan Il y a 6 mois

    Rien que des anarcho-gauchistes bons à rien En tout cas evitez les casses de peur d’être matraqués

    • Avatar commentaire
      Akowanou Il y a 6 mois

      Les gangsters aux pouvoir servent ils à quelque chose ? C’est des nuisibles !