Bénin: Visite du sous-secrétaire d’Etat américain Robert Scott

Bénin: Visite du sous-secrétaire d’Etat américain Robert Scott

Evaluer l’état de la coopération bénino-américaine. C’est l’objectif de la visite qu’a effectuée au Bénin du dimanche au mardi Robert Scott, le sous secrétaire d’Etat par intérim chargé des affaires africaines.

Bénin : Le Syndipat-Mae décerne un satisfécit à Agbénonci

A la fin de cette visite, il a fait le point de sa tournée à la presse. C’était hier mardi 30 janvier, à la résidence de l’ambassadrice des Usa au Bénin. Une visite éclaire mais mouvementée et riche en enseignements. C’est du moins ce qu’on retient de la visite de 48h effectuée au Bénin par le sous-secrétaire d’état Robert Scott. Il a été reçu par le ministre des affaires étrangères Aurelien Agbénonci, avec lequel il fait le tour d’horizon de cette coopération.

Tous les grands dossiers de la coopération bilatérale ont été passés au peigne fin. M. Scott a aussi fait beaucoup de visites de terrain pour voir les infrastructures et les projets dans lesquels l’Etat américain a mis de l’argent. Du port de Cotonou à la Centrale d’achat des médicaments essentiels (Came) au Mcc, il a essayé de voir le niveau d’exécution de ces projets.

« Je suis venu constater ce qui se fait, ce qui est fait pour porter le message vers les responsables des Etats Unis », a-t-il précisé.

Au Mcc, la rencontre avec les responsables du comité de pilotage lui a permis de savoir le niveau d’exécution de ce programme qui n’est qu’à sa première année. African parks network (Apn), l’Ong sud africaine qui s’occupe de la gestion du parc nationale de la Pendjari, a aussi intéressé le sous secrétaire. Les Etats Unis investissent 80% de leur budget au développement pour la santé. Il a donc échangé avec les autorités compétentes sur les divers projets du domaine et a visité la Came.

Selon ses propos, des négociations sont en cours pour faciliter l’arrivée au Bénin d’une grande société américaine de distribution de médicaments. Les discussions avec les responsables de la Chambre du commerce ont tourné autour de l’Agoa. Ce grand programme américain devrait permettre aux entreprises africaines d’exporter leurs différents produits vers les Etats unis, mais les contraintes et les exigences du marché américain ont fait que beaucoup n’en ont pas bénéficié. Le sous secrétaire d’Etat a promis plaider pour que ces contraintes soient réduites. Robert Scott a quitté Cotonou hier pour la Sierra Léone, où il aura l’occasion de suivre la période électorale dans ce pays.

Commentaires

Commentaires du site 0