Marche de protestation : Des milliers de citoyens réclament l’ordre constitutionnel dans les rues

Marche de protestation : Des milliers de citoyens réclament l’ordre constitutionnel dans les rues

Les citoyens ont manifesté dans les rues de Cotonou ce mardi 23 janvier 2018. Sous la conduite du Front pour le sursaut patriotique (FSP) de millier de citoyens ont marché pour protester contre la gouvernance du chef de l’Etat.

Le Ravip au Bénin avec Safran : une arnaque selon le FSP

Les manifestants qui ont pris départ de la place Lénine ont échoué à la Bourse du travail en scandant des chants hostiles au gouvernement accusé d’être l’instigateur de la restriction des libertés individuelles et syndicales dans un pays démocratique. La rue était devenue très exigüe pour contenir les marcheurs très déterminés et engagés à aller au bout de leur marche malgré la barrière policière.

Plusieurs raisons suscitent en effet la grande mobilisation des membres du Front pour le sursaut patriotique fortement soutenus par les citoyens. Selon les propos des militants du FSP,  la violation de la Constitution, la restriction des libertés syndicales, le pillage de l’économie nationale, la rupture de dialogue avec les travailleurs, l’intensification de la pauvreté, l’augmentation de l’impôt, la répression du pouvoir contre le peuple, les difficultés d’accès à l’éducation et à la santé, les privatisations des sociétés … sont devenus des pratiques sous le régime de la rupture.

Les organisateurs de la marche n’ont pas manqué de souligner que le Bénin, pays démocratique risque de sombrer si l’ordre constitutionnel n’était pas rétabli. Autour du Front pour le sursaut patriotique, bien d’autres organisations de défense des libertés  ont soutenu fortement la marche. Il faut remarquer également la forte mobilisation des citoyens béninois qui ont répondu à l’appel du Front pour le sursaut patriotique (FSP). Sous la conduite des membres du FSP et de l’encadrement de la police nationale, les marcheurs ont réussi à marcher suivant leur itinéraire de départ. Malgré les menaces du préfet du littoral, cap a été mis sur la Bourse du travail où le FSP a lu une déclaration qui fait le point de la gouvernance politique du président de la République.

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Tundé Il y a 7 mois

    189 marcheurs 😁😁😁😁

  • Avatar commentaire

    nous sommes au benin; meme si certaines choses ne marchaient pas, la facon dont procede ce gouvernement va nos conduire dans le mur
    .