Le Front pour un Sursaut Patriotique a animé un point de presse hier vendredi sur la situation socio-politique nationale. Les ténors de ce mouvement politique ont abordé plusieurs sujets. Il s’agit notamment du rapport publié par les avocats sur la Criet, le mouvement de protestation des enseignants vacataires et la création de grands blocs politiques.
Le Front pour un Sursaut Patriotique s’est prononcé sur la situation socio-politique hier vendredi. C’est à la faveur d’un point de presse qui s’est tenu à Cotonou. Les ténors de ce mouvement politique ont dénoncé une nouvelle fois la création de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).Ils se sont appuyés sur le récent rapport publié par des avocats sur la juridiction spéciale. « Après l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab), c’est l’ordre des avocats du Bénin qui dénonce et rejette la Criet et en demande la suppression. Jamais de mémoire de béninois, on a vu le barreau des avocats se lever contre une juridiction et en demander la suppression » a déclaré Jean Kokou Zounon, porte-parole de ce mouvement politique.

Le « système judiciaire créé par le régime avec la Criet comme clé de voûte est décrié par les praticiens du droit tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, par les démocrates.Le système judiciaire créé par le pouvoir de Talon est donc en crise» a t-il poursuivi. Le FSP s’est par ailleurs prononcé sur les mouvements de protestation des enseignants vacataires sans primes de vacation depuis le début de la rentrée. Le mouvement politique estime que le gouvernement actuel aggrave par ce fait, la crise et la ruine du système éducatif.

Jusqu’à quand Houngbédji tiendra face au pouvoir Talon?

L’autre sujet abordé par ce regroupement de partis d’opposition et d’organisations de la société civile, c’est l’avènement des blocs politiques. Pour Jean Kokou Zounon, « tous les blocs abreuvés et patronnés depuis le palais de la république ne sont que des assemblages hétéroclites ». Par rapport au retrait du PRD du Bloc Républicain, il se demande « jusqu’où et jusqu’à quand Houngbédji (tiendra) face au pouvoir Talon. Les motivations de l’homme étant toujours éloignées de celle du peuple ».

1 COMMENTAIRE

  1. Ces communistes…véritables théoriciens…qui fuient lors qu’il faut mettre en application ce qu’ils disent…ne sont plus crédibles..

    Ceux là…qui par idiologie..ont vu en zinsou..la france afrique…et qui ont appelé à voter..talon..assument les conséquences de leur choix…et cessent de nous chnater les memes chansons

    D’abord qu’ils (comme les soglo,et autres)..fassent profil bas..pour avoir conduit le peuple..dans l’erreur

    Oui..il y a..une machine ..de l’opposition qui se met en marche..afin de rétablir les choses..

    Les jaloux saboteurs aux yeux de crocodiles (agadjavi,allomamn,monwé,patriotes,fido)..peuvent se pendre…!!…nous en s’en m’en fou…n’est ce pas…

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom