Mépris de la Constitution au Bénin : Les mises en garde de Nicéphore Soglo

Mépris de la Constitution au Bénin : Les mises en garde de Nicéphore Soglo

Ancien président de la République et président d’honneur du parti la Renaissance du Bénin, Nicéphore Dieudonné Soglo et les militants de son parti se sont retrouvés ce vendredi pour apprécier l’actualité politique nationale.

Joseph Djogbénou : « Il n’est pas exclu que nous allions au référendum… »

Plusieurs points ont été débattus dont entre autre, la décision de la Cour constitutionnelle sur le retrait du droit de grève. Nicéphore Dieudonné Soglo a exprimé son inquiétude quant à l’allure que prend le mépris de la Constitution béninoise du 11 décembre 1990.

Très inquiets par rapport aux événements qui ont conduit le Bénin dans l’impasse politique avec à la clé une grève perlée dans l’administration, lui et les militants de son parti ont eu le temps d’apprécier et de faire des propositions en vue du retour de la paix. L’avenir de la démocratie béninoise est préoccupant et chacun à son niveau devra travailler et se rappeler de l’allégorie de la jarre trouée du Roi Guézo qui invitait tout le peuple à l’union.

« Notre peuple est consterné par les signes avant-coureurs de la restauration d’un système que notre pays et la plupart des pays africains ont définitivement rangé dans la poubelle de l’histoire », précise le communiqué final de la rencontre des militants RB, pour décrypter les tentatives de privation de liberté et de restriction du droit de grève.

Selon le couple Soglo, ces velléités ne sont pas dans l’esprit de la Conférence nationale des forces vives de la nation. Il conseille : « Prenons garde au retour de la violation sous toutes ses formes et retrouvons la philosophie qui nous guidait lors de la Conférence nationale ayant pour base le pardon et la non violence. Retrouvons au plus vite tous les bienfaits de la jarre trouée du Roi Guézo qui nous invite à l’union. Car l’heure est très grave… ».

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Agnidé Il y a 10 mois

    Quel mise en garde qui est la la cour à trancher c’est tout en 2011 c’est la même cour qui a accordé pour les douaniers donc y a pas de polémique à ça l’abrite à sifflet la fin on n’est en démocratie y a rien qui est bafouée la en tout cas le peuple est murs déjà