Sanctions américaines: l’ancien président russe Medvedev sur la liste

Sanctions américaines: l’ancien président russe Medvedev sur la listeCopyright World Economic Forum(www.weforum.org)/Photo by Alexander Belenky

Dans la journée d'hier, Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin assurait que les États-Unis tentaient bel et bien d'influencer le prochain scrutin présidentiel russe du 29 mars prochain.

Nucléaire iranien : Poutine et Rohani disent non à Macron et à Trump

En effet, Washington était sur le point de divulguer un rapport comportant les noms de hauts dignitaires russes et proches de Moscou qui pourraient éventuellement être sanctionnés par le Trésor américain. Éventuellement, car il ne s’agit ici que d’une liste noire. Washington se réserve donc le droit d’agir ou non.

Aujourd’hui, cette liste a été rendue public et celle-ci contient plus de 200 noms de personnalités, dont 114 sont des personnalités politiques tandis que 96 hommes d’affaires. Parmi les personnalités importantes, présentes dans cette liste, nous retrouvons notamment le ministre des Affaires étrangères russes Sergueï Lavrov ainsi que l’ex président et aujourd’hui Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, tout comme Arkadi Voloj, le patron de Yandex, le Google russe, ou Oleg Deripask. D’autres noms ronflants ont également été apposés sur cette liste, tels que ceux de Roman Abramovitch, le patron du Cheal FC, Vaguit Alekperov, Evgueni Kaspersky et Alexeï Miller.

Interrogé sur cette décision américaine de créer une liste noire, Alan Kartachkine, avocat du cabinet Debevoise & Plimpton à Moscou a récemment déclaré au média russe Vedomosti: « Même si les sanctions ne les menacent pas immédiatement, une attention particulière leur sera portée, ainsi qu’à leurs familles et à leurs relations d’affaires » ajoutant qu’au passage, le gouvernement américain pourrait mettre son veto à l’occasion d’ouverture de comptes bancaires, par exemple.

Une liste censée faire peur et qui prouve bien que les relations entre les États-Unis et la Russie sont plus frileuses que jamais.

Commentaires

Commentaires du site 0