Pour le chef de la commission de l’UA: la Chine n’a pas espionné l’institution

Pour le chef de la commission de l’UA: la Chine n’a pas espionné l’institution

En visite à Pékin, le directeur de la Commission de l'UA a assuré que Pékin n'a jamais tenté d'espionner les dossiers de l'Union Africaine.

L’ « Ecole d’amitié sino-béninoise » : un symbole de la coopération entre la Chine et le Bénin

Il y a quelques semaines, le quotidien français « Le Monde » assurait dans l’une de ses éditions que la Chine espionnait délibérément les quartiers de l’Union Africaine. En effet, des micros auraient été retrouvés sur place tandis que les serveurs du bâtiment transféraient des données vers Shanghai, tous les soirs à la même heure. Toujours selon les déclarations du Monde, ces transferts de données auraient commencé en 2012, date à laquelle le bâtiment est officiellement entré en Bâtiment par ailleurs, offert par la Chine.


Face à de telles accusations, Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’Union Africaine, actuellement en visite à Pékin, a assuré que la Chine n’avait aucun intérêt à effectivement espionner l’UA. Assurant au passage que tout était en ordre, le président de la Commission a profité de sa tribune pour rappeler que les liens sino-africains, bien que déjà très fort, tendaient à être toujours plus importants.C’est d’ailleurs en ce sens que l’UA vient d’ouvrir une représentation permanente dans la capitale chinoise.

De son côté, WangYi, ministre des affaires étrangères chinois, lui aussi présent à l’occasion de cette rencontre face à la presse, a assuré que ces allégations n’étaient liées qu’à la jalousie de certains concernant les rapports privilégiés entretenus entre l’Afrique et la Chine, assurant une fois de plus que Pékin a pris en charge la construction du siège d’AddisAbeba, de manière totalement désintéressée…Même s’il est tout de même possible d’imaginer que certains points économiques ont été soulevés au moment de l’accord de construction.En effet, les entreprises chinoises investissent de plus en plus en Afrique et participent de fait au développement du continent, via la construction et le développement d’infrastructures.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Averti Il y a 2 mois

    L’union africaine n’a pas un mécanisme pour « démissionner » le président de sa commission? Franchement!
    Heureusement que le président en exercice de l’union n’est pas de sa facture

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 2 mois

    “Pour…l’UA: la Chine n’a pas espionné” 🙂 :):) Mdr ! Il se rend compte que l’institution (l’UA) fait passer les africains pour des soumis avec ces déclarations.

    Il va falloir vérifier les comptes qu’il a ouvert en Asie récemment (HK, Singapour ou Macao) 🙂 

  • Avatar commentaire
    Djongo Abdoulaye Il y a 2 mois

    Franchement quand ses félons vous payes pour démentir quelque chose vous êtes toujours prêt exécuté leurs mission quand a votre pays vous n’êtes pas prêt là faire sortie dans l’ignorance voyons nos dirigeants qui continue accepter en présent mendié

  • Avatar commentaire
    Lionel Il y a 2 mois

    Naïveté ou imbécilité ? 

  • Avatar commentaire

     Quoi de plus honteux que de donner de l’argent à cet énergumène de président de commission pour démentir ses attaques contre son institution..! Ce qui est sûr ce journal ne parle jamais au hasard. Et un jour la Chine et ses traites se retrouveront au pieds du mûr..! 

  • Avatar commentaire

    Eh bien voyons.
    On t’a payé combien pour démentir ?
    Pauvre type.

    • Avatar commentaire
      Critique Il y a 2 mois

      C’est effectivement un pauvre type. Celui qui affirme n’avoir vu aucune évidence d’espionnage autour de lui parle de toute évidence en néophyte. Et l’Afrique va avoir de l’influence avec ça quand?