Université d’Abomey-Calavi : Le mouvement de grève bientôt corsé (vidéo)

Université d’Abomey-Calavi : Le mouvement de grève bientôt corsé (vidéo)

Les trois syndicats estudiantins de l’Université d’Abomey-Calavi ont tenu une assemblée générale ce lundi 19 février 2018.

Elections rectorales sur le campus: La liste Excellence du Prof Hounkonnou lance sa campagne

Le restau ‘’U’’ du campus d’Abomey-Calavi a accueilli un parterre d’étudiants venus suivre le point des mouvements de grèves. Une occasion de projeter des actions hardies pour se faire entendre. La grève des étudiants des universités publiques du Bénin sera bientôt corsée.

C’est l’une des décisions issues de l’Assemblée générale des organisations estudiantines tenue ce lundi 19 février 2018.  A la manette, l’Union nationale des scolaires et étudiants du Bénin (Unseb), l’Union nationale des étudiants du Bénin (Uneb) et la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb). A l’unanimité, les étudiants et étudiantes présentes à cette assise ont pris une résolution vue que malgré tout, la situation reste inchangée et ne favorise pas selon eux, l’épanouissement des étudiants.

« Le gouvernement n’a aucune notion de la gestion de la chose publique », affirme le président de l’Union nationale des étudiants du Bénin (Uneb).

« Si le gouvernement reste toujours camper sur sa décision, nous irons à la fermeté. Comptez  sur nous, nous avons les moyens de notre politique », poursuit-il, soutenus par ses camarades qui affichent leur volonté de paralyser les campus. Une motion de grève de 96 heures sera envoyée aux autorités pour annoncer la poursuite de la grève déclenchée simultanément avec l’Intersyndicale des enseignants d’Université nationale du Bénin.

Pour sa part, le président de l’Unseb, Rodolpho Dah-Kindji lance : « La lutte doit être corsée. Nous avons les moyens pour… Il n’y a rien de plus noble que de défendre les sans voix. Le mouvement sera durcir », invitant ses camarades à serrer les rangs.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    Zeusse Il y a 2 mois

    Mr démocrate et Ferdinand…vous ne comprenez rien quoi….pourquoi êtes vous borné jusqu’à ce point ou bien vous même on vous donne une part du gâteau?? Ils faut ************************ pour raconté ce que vous dite…donc selon vous l’enfant du pauvre n’a plus le droit a l’école et au allocations ?? Insha alla vous allez comprendre un jours bande de lâche…

  • Avatar commentaire
    Ibsero Il y a 2 mois

    Quand je lis le raisonnement de certains je m’attriste.j’ai toujours entendu partout la descente des étudiants dans les rues pour reclamer un temps soit peu une amélioration des conditions d’étude.Mais commencer à les juger sans chercher à savoir le motif c’est grave.interrogez l’histoire pour savoir les fruits des luttes estudiantines.ne parlez pas seulement pour parler.Que dieu vous aide chers étudiants

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 2 mois

    La jeunesse d’un pays c’est l’espoir de la Nation. C’est ce qui assure la continuté des générations.
    Mais quand Djogbenou après avoir utilisé les étudiants pour céléber les mercredis Rouges pour accéder au pouvoir, ceux-ci sont devenus ses bêtes Noirs,
    il a contribué à la décision d’interdire les associations faitières des étudiants et radiés un groupe d’entre eux.
    Les bourses sont Coupés, mais pour chaque inscription les frais sont exagéremnts augmentés, les fraits d’étude sont à 300.000 FCFA par semestre pour la licence, 400.000 FCFA par semestre pour la maîtrise et 600.000 FCFA par semestre pour le doctorat.
    Tout ceci, parce que à la tête du gouvernement se trouve un petit fils de né-gri-er pour qui l’argent est tout. C’est pourquoi quand on vote le budget de fonctionnement de l’Etat, les fonds alloués à l’éducation et à l’enseignement supérieur sont détournés et partagés pour les salaires faramonieux des ministres et autres collaborateurs. Les enseignants du primaire, du secondaire , les professeurs des universités et les étudiants n’ont que le moyen de grève permanente pour se faire entendre.
    Talon n’est plus indiqué pour gouverner ce pays. Il est entrain de brader l’avenir de la jeunesse du pays.
    Nous avons le devoir de le chasser de là avant qu’il ne soit trop tard.

  • Avatar commentaire
    démocrate Il y a 2 mois

    Mr Ferdinand,
    Laisse-les ils ne savent pas ce qu’ils font, ils évoluent dans une ignorance totale et il revient aux donneurs de leçon au gouvernement de les remettre sur les rails.
    Ils grèvent contre qui?
    Je ne comprends pas leur logique.
    On vous demande d’aller étudier et vous refusez, alors restée chez vous et à la fin de l’année vous aurez les diplômes.

  • Avatar commentaire

    Quel courage ! Ici c’est le Bénin.

  • Avatar commentaire
    DOSSOU Ferdinand Il y a 2 mois

    Les jeunes ne veulent plus rien faire, après tout ce sont eux qui perdent et perdront. On a beau leur accorder toutes les conditions optimales d’études ils ne seront jamais satisfaits. Je donne raison aux pays européens ne va pas à l université qui veut et cela est d’autant plus vrai.
    Comment pouvez vous comprendre que des petits billets de banque des politiciens la nuit peut faire oublier à un jeune ce qu’il doit faire pour réussir. Ceux qui dirigent ces mouvements et les pauvres qui les suivent pensent ils à leur futur? Ensuite n’est il pas dangereux qu’au nom de la liberté d’expression des petits insultent le gouvernement et le chef de l’état pour un rien du tout et les sachant qui bombent le torse dans les médias contre le pouvoir se taisent et ne disent rien et c’est ça la démocratie?

    • Avatar commentaire

      Vous n’avez rien compris de ce qui se passe. Vous auriez dû vous taire.

    • Avatar commentaire
      démocrate Il y a 2 mois

      Mr Ferdinand,
      Laisse-les ils ne savent pas ce qu’ils font, ils évoluent dans une ignorance totale et il revient aux donneurs de leçon au gouvernement de les remettre sur les rails.
      Ils grèvent contre qui?
      Je ne comprends pas leur logique.
      On vous demande d’aller étudier et vous refusez, alors restée chez vous et à la fin de l’année vous aurez les diplômes.
      C’est simple comme bonjour.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Hum talon a chaud aux fesses , les étudiants aussi sont fâchés très fâchés ;
    ” talon ne connaît rien à la gestion de la chose publique ” dixit les étudiants ” et entre nous c’est l’argent public qui  a toujours intéressé talon lui le ********, il s’en fout de la misère des beninoises et beninois , ces enfants et petits-enfants ne sont pas scolarisés dans le système de l’enseignement beninois , donc grève ou pas grève , il s’en contre fout 😂😂😂