USA : Paul Manafort, proche de Trump de nouveau visé par la justice

USA : Paul Manafort, proche de Trump de nouveau visé par la justice

Ancien directeur de campagne de Trump, Paul Manafort est de nouveau dans le viseur de la justice.

Israël – Palestine : pour Trump, les deux pays ne veulent pas la paix

Paul Manafort, ancien directeur de campagne de Donald Trump se trouve, une fois de plus, dans le viseur de la justice. En effet, celui-ci est accusé d’avoir élaboré un montage financier afin de ne pas déclarer d’importantes sommes d’argent perçues alors qu’il travaillait à l’époque, en tant que consultant politique et lobbyiste, pour le compte du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, proche de Moscou et de Poutine.

 Selon certaines informations, celui-ci aurait en fait réussi à ne pas déclarer près de 75 millions de dollars, qui ont par ailleurs transité entre plusieurs comptes offshore. Au total, ce seraient plus de 30 millions de dollars qui auraient été blanchis après déduction. Au total, ce sont pas moins de 32 chefs d’accusation qui ont été retenu contre Manafort et Richard Gates, l’autre accusé dans cette affaire, dont blanchiment, fausses déclarations et non déclaration de comptes détenus à l’étranger.

Entendus par le juge, mais remis en liberté, puis remis en liberté, les deux hommes ont été soumis à un contrôle judiciaire des plus stricts, rejetant par la même occasion les accusations portées contre eux. Cependant, les preuves semblent s’accumuler puisque mardi dernier, c’est un avocat ayant tenté de redorer le blason du président Ianoukovitch et œuvrant pour le compte d’un grand cabinet international, qui a été inculpé pour faux témoignage. Entendu par le FBI, celui-ci a avoué avoir menti aux forces de l’ordre concernant ses échanges avec Gates. 

Commentaires

Commentaires du site 0