Avec la volonté du Président Français Emmanuel Macron de faire de la lutte contre le changement climatique un défi de notre époque, mais aussi une opportunité économique pourles entreprises innovantes, un appel à projets a été lancé par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), pour promouvoir 9 projets innovants à cofinancer.

L’ensemble des thématiques appuyées tournent autour de la ville durable, de l’eau, de l’énergie et de l’assainissement. Et de plus d’une cinquante de projets soumis, seulement 9 seront retenus dont 2 pour le Benin. Celui d’ARESS a particulièrement séduit, tant par les nombreux challenges qu’il relevait que par l’importance de l’approche genre. En effet, il vise à atteindre plusieurs objectifs de développement durable que sont la réduction de la pauvreté à travers les inégalités de base, la promotion de l’accès pour tous à l’énergie et la promotion du genre féminin.

« Alors que les désordres du climat bousculent partout sur la planète les plus pauvres et les plus vulnérables, notre résolution est totale : nous devons encore accélérer pour réussir la transition énergétique et climatique, être plus ambitieux, être plus inventifs, être plus solidaires. L’amélioration de l’accès à l’énergie par le développement des énergies renouvelables en Afrique, s’inscrit pleinement dans les objectifs de développement durable de l’agenda 2030, et je suis fier que nous soutenions ce mouvement », a déclaré Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire à l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

C’est à la faveur de l’annonce des 9 projets lauréats de l’appel à projets « Solutions innovantes pour l’accès à l’énergie hors réseaux », le jeudi 15 mars dernier. Recevant le prix des mains du ministre français, Miriame Romao Chargée des Opérations d’Aress, n’a pas manqué d’expliquer les sacrifices d’Aress en la matière.

A l’en croire, c’est le fruit de plusieurs années de travail acharné. Plus que jamais, ces initiatives privées viennent accompagner la vision du gouvernement à travers le Pag, et son adhésion à l’alliance solaire internationale qui vise à réduire le déficit énergétique du pays, et à faire de l’énergie un bien de première nécessité

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire