Bénin : vers la professionnalisation de la chaîne d’approvisionnement en produits de santé

Bénin : vers la professionnalisation de la chaîne d’approvisionnement en produits de santé

Au Bénin et dans la sous-région ouest-africaine en général, le corps de métier des logisticiens sera bientôt une réalité, surtout au service de la santé.

Refus des prises en charge dans certains hôpitaux publics : Alassane Seidou siffle la fin de la récréation

C’est l’un des centres d’intérêts de la réunion du Conseil d’administration de l’initiative mondiale «People that Deliver», qui se tient depuis mardi 6 mars 2018 à Cotonou.

Au cœur de cette réunion, il est surtout question de faire avancer l’agenda de la création du corps de métier des logisticiens au Bénin et dans la sous-région, et de mettre sur les fonts baptismaux la Fédération régionale des associations professionnelles des logisticiens, indique le Directeur exécutif de l’Association des logisticiens béninois (Aslob). Elle permettra d’apporter des contributions significatives aux réflexions et actions qui se mènent dans le sens de la professionnalisation de ce corps de métier.

Il s’agit là d’une question capitale de santé, selon les propos du représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) au Bénin, Jean-Pierre Baptiste. Il rappelle que «l’accès des populations aux produits de santé sûrs, efficaces et de qualité garantie, est un défi majeur du système de santé de tout pays ; une condition sine qua non à la réalisation des objectifs de santé. Mais elle nécessite une organisation efficace de la chaîne d’approvisionnement et une disponibilité suffisante de professionnelles qualifiés et performants, pour fournir un niveau élevé de qualité de service.

« Malheureusement, au Bénin ces spécialistes sont professionnellement peu connus. Ce qui justifie entre autres les nombreux problèmes rencontrés au niveau de la chaine nationale d’approvisionnement », déplore le ministre béninois de la santé, Alassane Seïdou.

Mais il se réjouit de ce que la présente rencontre de «People that Deliver» soit consacrée à ce sujet. « People that Deliver, constitue pour nous un appui assez favorable à l’atteinte de ces objectifs », affirme l’autorité. «La rencontre offre une nouvelle opportunité de partage et d’enrichissement pour la gestion efficience de la chaine d’approvisionnement des produits de santé en général, et des mécanismes durables pour renforcer la gestion de la performance des capitales humaines de la chaine logistique en particulier », dira le représentant résident de l’Oms qui a réitéré l’engagement de l’institution à toujours fournir l’appui technique nécessaire à l’initiative en cours vers la professionnalisation de ce corps de métier

Commentaires

Commentaires du site 0