Tuberculose : Les pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre partagent leurs expériences

Tuberculose : Les pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre partagent leurs expériences

Cotonou abrite un atelier régional sur la lutte contre la tuberculose, depuis ce lundi 26 mars 2018.

« Sur 100 personnes atteintes du cancer…plus de la moitié en décèdent » selon Tiburce Zannou

Les participants sont venus des pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale pour cette rencontre sur le partage des meilleures pratiques pour la recherche et le traitement des cas de tuberculose. Cet atelier fait suite à la journée mondiale contre la tuberculose, célébrée le samedi 24 mars dernier sur le thème « Des leaders pour un monde sans tuberculose ».

Les acteurs de la lutte contre la tuberculose se penchent sur les stratégies à mettre en œuvre pour réduire l’ampleur de ce fléau qui sévit à hauteur de 81% dans la région Amérique, et 49% sur le continent africain. L’Afrique occupe la troisième place avec 83% de taux de succès thérapeutique des cas d’incidents. C’est à raison que le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, et le Programme spécial de recherche et de formation sur les maladies tropicales du siège de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) à Genève, finance les Programmes nationaux contre la tuberculose.

La rencontre de Cotonou porte sur le partage des meilleures pratiques possibles, pour la recherche et le traitement des cas de tuberculose en Afrique de l’Ouest et du Centre. L’objectif de la rencontre régionale des pays francophones d’Afrique centrale et du réseau Ouest Africain qui débute ce lundi, est donc d’améliorer le dépistage de la tuberculose et son traitement dans la région de l’Afrique de l’Ouest et centrale. Il vise à partager les expériences, apprendre des autres comment surmonter les défis pour mettre à l’échelle certaines approches novatrices, et améliorer le dépistage de la tuberculose ainsi que les résultats du traitement.

Les participants sont exclusivement les coordonnateurs du Programme national contre la tuberculose. Ils vont discuter de l’expérience du Warn-Tb avec les coordonnateurs des Pnt de la région d’Afrique centrale, afin de définir si un réseau des Pnt d’Afrique centrale devrait être établi, quels seraient la gouvernance de ce réseau, son fonctionnement, ses objectifs et son financement ; discuter de la conduite de la recherche en Tuberculose.

Les participants vont réfléchir de manière créative sur les possibilités d’améliorer et/ou de déployer des stratégies efficaces pour améliorer les résultats du traitement par le biais de l’exposition à des expériences pertinentes de la région et d’autres pays, et la discussion de certaines questions clés concernant la gestion actuelle des cas de tuberculose. Dr Jean-Pierre Baptiste, représentant résident de l’Oms au Bénin, souligne que depuis 2015 l’Oms/Tdr soutient une initiative régionale visant à stimuler, améliorer et renforcer la recherche sur la tuberculose dans seize pays d’Afrique de l’Ouest.

La progression de la tuberculose ne sera enrayée que lorsque les Etats travailleront à faire reculer de façon substantielle les frontières de la pauvreté d’abord. Ensuite, ils doivent travailler à améliorer le fonctionnement des systèmes de santé, et enfin mettre en place des stratégies appropriées pour non seulement dépister tous les cas, mais également les traiter convenablement

Commentaires

Commentaires du site 0