Bénin – De la présentation du député Atao au juge, aux urgences du Cnhu : Retour sur les événements

Bénin – De la présentation du député Atao au juge, aux urgences du Cnhu : Retour sur les événements

Cité dans une affaire de faux médicaments, le député Atao Hinnouho s’est présenté au juge ce vendredi 27 avril 2018. Retour sur les événements d’une journée mouvementée qui s’est achevée avec l’admission de l’honorable au service des urgences du Cnhu.

Bénin : Les troublantes révélations du député Atao Hinnouho sur Soleil Fm

Dans l’après-midi du vendredi 27 avril 2018, le député Mohammed Atao Hinnouho s’est présenté à la surprise générale au juge d’instruction du tribunal de première instance de Cotonou. Il est écouté et inculpé par l’homme de loi qui le renvoi devant le juge des libertés et de la détention. Mais ce dernier  était absent.

A son retour il avertit l’He Atao Hinnouho et Me Alfred Bocovo qui se dirigent vers son bureau. C’est alors que des policiers tombent sur eux et les molestent.

« Lorsque le juge des libertés est prêt, nous allons prendre l’escalier pour aller devant le juge, que des policiers en civil se sont jetés sur le client Atao Hinnouho qu’ils ont molesté y compris moi-même » s’est indigné Me Bocovo qui précise qu’il a fallu l’intervention du juge et du procureur pour que ces policiers se mettent à l’écart.

Devant le juge des libertés, Me Bocovo plaide l’article 90 de la constitution pour demander la libération de  son client. Selon cet article un député en session ne peut être retenu, arrêté ni poursuivi. Quelques heures plus tard, le juge des libertés rend sa décision. Mohamed Atao Hinnouho ne sera pas mis sous mandat de dépôt. Le député est transporté au service des urgences du Cnhu de Cotonou pour recevoir des soins.

Selon Me Alfred Boccovo, l’honorable se plaint des douleurs dans la poitrine et dans le thorax à cause de la bastonnade subie quelques heures plus tôt. Aux dernières nouvelles, des véhicules de la police sont stationnés devant le Cnhu.

Commentaires

Commentaires du site 31
  • Avatar commentaire

    Tout cela n honore pas du tout notre chère patrimoine commune

  • Avatar commentaire

    Ceux qui pensent que battre un député est acceptable auront-ils la même opinion si ce député était leur père, leur frère, leur sœur ou eux-mêmes. Au Benin nous nous satisfaisons de ce qui arrive aux autres. La paresse des béninois fait que vous chercher l’homme providentiel qui va vous distribuer de l’argent. Et voila ou vous en êtes. Un ramassis de gens sans vision ont accès à votre coffre-fort et pille allègrement vos maigres ressources, lancent chaque lundi des emprunts obligataire pour vous faire croire qu’ils travaillent.

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 3 semaines

      Si mon père fait obstruction à la loi, je le ferais arrêter même dans sa tombe. Allez lui poser la question au cimetière Akpakpa sur ses 24 heures passés au commissariat du 13eme arrondissement à Place d’Italie Paris.

      La loi c’est la loi point….

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 semaines

    Agadjavi , pas étonnant ta réaction ; c’est bien ce Maître bocovo , talentueux avocat de la RB originelle qui vous donne des insomnies , qui a fait fuir votre magistrat godillot devant siéger au procès de la RB .
    Ici , cas atao , Me bocovo vous a battu d’abord sur le plan de la procédure , viendra ensuite la décision pipée du bureau de l’assemblée , mais la bataille ne fait que commencer 

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 3 semaines

    Que le député contrebandier soit éprouvé par six mois de cavale et veuille se taper un repos médical est tout à fait plausible et même acceptable. Mais partir de rien pour faire des montages grossiers en tentant honteusement de se mettre l’opinion dans la poche à travers une posture victimaire est tout à fait inadmissible. Moi je serais à la place de la hiérarchie policière que je servirais une citation toute chaude à ce Boccovo pour allégations mensongères visant à jeter l’opprobre sur tout un corps. C’est un py.romane cet avocat de mes deux.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 semaines

      Qu’il aille s’inspirer des techniques utilisées par les as du prétoire et qui consistent à repérer les failles de l’accusation ainsi que les vices de procédures pour se tirer d’une mauvaise passe au lieu de chercher à enfumer l’opinion avec des montages grossiers que même Nollywood n’oserait pas dans ses productions les plus médiocres.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 3 semaines

    Ce Boccovo est un fieffé men.teur. Ça doit être l’un des produits du désert de compétence car la défense la vraie ne repose pas sur des mensonges. Qu’il commence par nous montrer les signes des sévices corporels dont on aurait été victimes lui et son metteur en scène de client. Moi je viens de visualiser plusieurs vidéos d’Atao alité sous plusieurs angles mais tous mes efforts pour repérer chez le patient des marques de brimade se sont soldés par le même résultat : ce monsieur n’a jamais été rudoyé par qui que ce soit. Autrement, qu’on mette sur pieds un collège de praticiens indépendants pour rétablir les faits. Nous sommes au 21 ème siècles et il existe plusieurs examens medico légaux pour situer les faits. Le Bénin ne brûlera pas sous les montages amateurs d’apprentis pyromanes et il ne sert à rien de faire du cinéma pour chercher à noyer le poisson.

  • Avatar commentaire

    Si réellement il a été attaqué par des policiers pour rien du tout là c’est très grave. Ces éléments doivent être mis aux arrêts..Mais j’ai des doutes sur cette histoire. N’oubliez pas nous les béninois nous sommes de bon cinéastes..! Prudence..! 

    • Avatar commentaire

      Le bon sens veut qu’on ecoute l’autre version avant de prendre position. Boccovo nous a habitué au théâtre depuis le début de cette affaire

  • Avatar commentaire

    J’invite tout le monde à la prudence avec cette histoire. Vraiment prudence. D’ici la semaine prochaine nous sauront ce qui s’est réellement passé pour qu’il soit conduit au cnhu..! 

  • Avatar commentaire

    Talon est responsable de ce qui est arrivé et maintenant nous avons au Benin des milices armées qui attaquent les gens. C’est très graves….

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 3 semaines

    .( Aux dernières nouvelles, des véhicules de la police sont stationnés devant le Cnhu.)………En gros, il n’est pas totalement libre encore…..ce qui signifie peut être qu’il serait re arrêté à la fin de ses douleurs ou c’est simplement pour le protéger pour que le gouvernement ne soit pas à son tour accusé d’une autre affaire Dangnivo….lol

    En effet, il pourrait être ré arrêté à la fin de la plénière sous le fondement du (fragrant délit) !!!

  • Avatar commentaire

    Bonsoir chers amis en suivant ce documentaire vous comprendrez certainement pourquoi il faut assanir le système sanitaire de notre Pays.
    https://youtu.be/lAfsAVflZx0

  • Avatar commentaire

    Bonsoir chers amis en suivant ce documentaire vous comprendrez certainement pourquoi il assanir le système sanitaire de notre Pays.
    https://youtu.be/lAfsAVflZx0

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 4 semaines

    Comment rime-t-il cela avec les articles 18 alinéas 1, 4 de la constitution et l’article 6 dela charte africaine des droits de l’homme et des peuples. Quand un présumé et son conseil pouvaient être ainsi tabassés et mollestés par des agents de police et des militaires dans l’enceinte du palais de justice et en présence du juge et du procureur de la République. Pour être finalement évacués à l’hôpital pour nécessité de soins d’urgence.

    Béninoises et Béninois ouvrez les yeux et réveillez vous. Personne n’est plus à l’abri de ce gouvernement des hors-la loi qui a choisi de méprendre la constitution et les lois du pays pour faire désormais des hommes et des femmes de ce pays ce que bon leur semble.
    Il va de soi que ni ces agents de police, ni ces militaires ne seront jamais identifiés arrêtés et jugés.
    Talon et Djogbenou ont opté pour le règne de l’arbitraire. Et il faut des actions qui soient à la portée.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 4 semaines

      Les articles 18 alinéas 1 , 4 de la constitution du Bénin et l’article 6 de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples stipulent:
      “Nul ne sera soumis à la torture, ni à des sévices ou traitements cruels, inhumains ou dégradants …”

  • Avatar commentaire

    Je te soutiens monsieur Aziz

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 semaines

    Aziz , je ne suis toujours pas d’accord avec toi , si talon s’attaque à ce secteur c’est une affaire de ” ôtes toi de là, que je m’y mette ” il y a du fric en dessous et il veut s’accaparer du secteur comme à son habitude.
    Atao n’est certes pas pharmacien , mais sais-tu que ces grands groupes pharmaceutiques ont pour financiers  et actionnaires des gens lambdas, des banques etc qui eux disposent de moyens pour financer les recherches et touchent ensuite de grosses dividendes .
    Toi-même Aziz , es-tu frigoristes avant de représenter un groupe qui distribue des compresseurs frigorifiques et autres choses en Afrique qui polluent notre couche d’ozone, et contribuent à la déréglementation climatique en Afrique et dans le monde ? 
    Attention à toi , frère aziz , sinon sokpaka pour toi hein ! 

    • Avatar commentaire

      Le traffic des faux médicaments fait certainement plus de dégâts que celui des narcotiques en Afrique et est aussi profitable. Mais dans cette affaire, on a l’impression qu’un flou est savamment entretenu par l’État béninois. On nous rappelle toutes les minutes que Atao n’est pas pharmacien, mais que perçoit la loi au Benin, la vente de médicaments en gros est-elle l’exclusivité des pharmaciens comme celle du détail ? Les médicaments retrouvés chez Atao avaient ils une amm?
      Atao a t-il été remis en liberté oui ou non par décision de justice?
      Que fait alors la police au cnhu?
      Pourquoi ne pas conduire une procédure claire et solide contre lui si les faits sont prouvés et le mettre hors d’etat de nuire une fois pour toute?
      Pourquoi toute cette précipitation?

      • Avatar commentaire

        Ces gens sont incapables de mener lamoindre procedure a terme en suivant les regles …
        On accuse en conseil des ministres…. deja xa seul peut etre une cause de nullite de la procedure…
        On fait des petquisitions sans huissiers et sans les prevenus
        On moleste les prevenus ( atao devrait aller direct a la cour de la cedeao pour faire condamner l’etat beninois…)
        On a une tentative ouverte d’instrumentalisation de la justice et le president vient nous parler de magistrat corrompus , lui qui est le **** en chef depuis des proces bidons jusqu’a la farce du proces rb ou un jugee deserte le college des juges pcq on menace de rappeler sa femme envoyee a washington en remerciement hatif….
        Une bande de bras casses et de pieds nickeles!

    • Avatar commentaire

      Trop facile,cette façon de penser. Talon n’a que faire de l’argent de médicaments. C’est des miettes.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 semaines

    Que talon sache qu’il n’est  pas Staline , et fasse dégager de suite  sa soldatesque stationnée au CNHU presqu’au chevet de atao , qui n’est pas dans les liens de détenu , nos mis sous écrou , ni gardez vue, atao député jouissant de l’immunité parlementaire. 
    Talon , le benin veut la paix , retiens le 

  • Avatar commentaire

    De qui se moque-t-on ? 

  • Avatar commentaire

    Aidez moi. Je ne suis pas allé au procès des grossistes. Je voudrais savoir ce qu’on leur a reproché précisément et leur lien avec Atao. Merci

  • Avatar commentaire

    le docteur…d’adgegoulé…est certes..un analphabete…mais il n’est du tout bète…

    en effet…ce *******************************….a tenté en vain…de se donner une posture…de persécuté…dans son pays…et a certainement voulu..demander l’asile politique…en france ou ailleurs…

    celà n’a pas marché..puisque…meme si les ong..en france…qui octroient l’asile…ne sont pas dupes..

    sa demande ne pouvait pas prospérer…car le phénomène des faux médicaments est assez connu

    Il vient se constituer prisonnier…

    combien d’indigents…sont morts..à cause de sa cupidité…?

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 4 semaines

      Aziz , tu racontes des balivernes ; 
      – Peux-tu apporter des preuves des indigents morts des suites des médicaments vendus par la maison pharmaceutique que représente atao ?
      – Pourquoi ces médicaments reçoivent du gouvernement les autorisations nécessaires pour la mise en vente ? 
      – donne-nous la preuve scientifique de la toxicité des dits médicaments, analysés par un laboratoire de renom 
      Aziz ait un peu le sens de discernement, et interroge toi sur les intrants que fournit talon à nos parents paysans , qui les tuent et appauvrissent leurs sols , sur les décoctions dont s’abreuvent nos parents du village et des villes , qui détruisent leurs reins . 

      • Avatar commentaire

        J’ai perdu un oncle..à cause des faux médicaments…et aussi de son illtrésime et analphabétisme..

        Quant aux produits phito…et leurs impacts…sur l’écosysme…au nord du benin…j’en sais aussi quelques choses…et d’ailleurs j’ai été le seul cadre..du nord…à en faire…un sujet politique…mais en vain…j’étais seul…

        Tout compte fait…atao…qui n’a pas fait des études…de pharmacie..ne devait pas vendre les médicaments….

        C’est juste le bon sens et la logique..

        Il est coupable…certes mais…l’état aussi…qui l’a laissé faire

        Et…si talon s’attaque…à ce phénomène…alors que yayi,kérékou,voir soglo…n’ont pas bougé…leurs doigts…force est de reconnaitre.. que.talon fait un bon boulot…

        • Avatar commentaire

          Aziz
          Que fait l’armee de delegues medicaux?
          Atao est un super delegue medical…
          Il n’a aucune officine decdetail a ma connaissance
          Entreposer des medicament et traiter le commandes des pharmaciens requiert il un diplome de pharmacien ?

        • Avatar commentaire

          je valide mon frère