Bénin : La solidarité des députés à leur collègue Atao Hinnouho vivement attendue

Bénin : La solidarité des députés à leur collègue Atao Hinnouho vivement attendue

Ça n’arrive pas qu’aux autres, dit un dicton.

Bénin : L’He Ahossi soulève les incohérences de la plainte déposée par la douane contre Atao

Le député Mohamed Atao Hinnouho, revenu de son propre chef après trois mois de fuite dans l’affaire dite de « faux médicaments », pour se rendre au juge, aurait subi au tribunal de Cotonou des représailles sur sa personne.

Coups et blessures dans les couloirs du tribunal, l’ont finalement conduit sur civière au Centre national hospitalier et universitaire (Cnhu-Hkm) de Cotonou. Il subit actuellement des soins intensifs pour se remettre sur pieds. Un député de la République du Bénin, malgré ses contraintes judiciaires, et de surcroit en pleine session parlementaire, devrait bénéficier d’un minimum de sécurité pour sa personne. Et depuis près de soixante douze (72) heures, la représentation nationale dont il est membre pour le compte de la 7e législature n’a daigné venir à son assistance, morale fut-elle.

Ne devrait-il pas bénéficier tout au moins de la solidarité de ses pairs ? Mais rien jusque-là. A part quelques ex-députés et personnalités qui, ayant appris la nouvelle, se sont précipités à son chevet à l’hôpital. Tout ceci est bien dommage pour l’image de notre représentation nationale. Les différents politiques ne sont pas, à ce qu’on sache, la guerre de personne ou la fin du monde.

Donc, il urge que la représentation nationale, autrement dit tous ses collègues députés, de la minorité comme de la majorité et en premier le bureau de l’Assemblée nationale, lui portent assistance. Cà n’arrive pas qu’aux autres.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire

    Pourquoi tenez vous à ce que les députés aillent rendre visite à un mise en cause devant la justice pour flagrant délit. Ils doivent prendre leur distance car ils vont voter ca levée d’immunité. Ne demandez pas alors au bourreaux d’aller faire copin copin avec leur prochaine victime.

  • Avatar commentaire
    Alotro Il y a 3 mois

    Le parlement ne peut soutenir un trafiquant de médicaments 

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 3 mois

      Alotro , même dans ce parlement, il y a traficant de drogue , de tout , même de l’eau et de logo 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Hum , monmawê, talon  avec de gros sacs remplis d’argent voles aux beninois , doit être entrain de pleurer aux pieds de houngbedji et de deputés cor.rompus , pour obtenir de leur bureau une demande de levée d’immunité parlementaire de atao , afin de lever la grande honte de sa vie qu’un petit juge vient de le faire subir 😂😂😂 krr, kr, krr 

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 3 mois

      Lire : ” laver la grande honte ” 

    • Avatar commentaire
      Monwé Il y a 3 mois

      Cela prouve que tu est vraiment analphabète et du côté des voleurs. L’argument du juge tient et est basé sur la forme et non le fond. À voir ta jubilation tu préfères qu’on continue de tuer tes frères avec de faux médicaments tu es pathétique et je me demande qui ta mis au monde tu es une calamité de la nature

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 3 mois

    Pendant que vous y êtes demander qu’on libère alors tous les prisonniers sans distinction. Vous faites pitié.

  • Avatar commentaire
    AZOGAN Isidore Il y a 3 mois

    Dieu est grand. Cela aussi passera.

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 3 mois

    Si le Béninois lambda fugitif revient du Nigeria, la représentation nationale irait-elle à son chevet ?

    Dites nous aussi qu’il faut dérouler le tapis rouge aux fugitifs…..