Le député Dakpè Sossou a fait une sortie le samedi 14 avril 2018, sur la télévision TVC, quelques heures seulement après la naissance de la Coalition pour la défense de la démocratie. Son objectif : dénigrer non seulement les initiateurs de ce mouvement, mais aussi annoncer que le Président Patrice Talon fera un mandat de 7 ans, après celui en cours actuellement à la tête du pays. Ces propos suscitent des interrogations sur les réelles motivations du député de Lokossa.

« Ils veulent empêcher Talon d’avoir la majorité. Mais eux-là, quand Talon n’aura pas sa majorité, qu’est-ce que ça va leur donner. Ça va leur permettre de faire quoi, de prendre le pouvoir ? Non ! Ils ne pourront pas prendre le pouvoir. Pas avant 5 ans. Après les 5 ans, Talon aura 7 ans. Il finit son mandat, il sera réélu pour 7 ans. Ne cherchez pas maintenant à savoir. Je ne dis pas que le mandat unique reviendra. Mais je vous le dis, il y aura d’autres changements après les 3 ans ».

C’est en substance les propos tenus par Dakpè Sossou, au cours de l’interview qu’il a accordée à la chaine de télévision. En tant que député, il a la connaissance des lois en vigueur en République du Bénin, notamment la constitution du 11 décembre 1990 qui dispose que le président de la République a un mandat de 5 ans, renouvelable une ‘’seule’’ fois. Jusqu’à ce jour, la constitution béninoise n’a pas subi une quelconque modification pour que le député de Lokossa parle aux béninois d’un mandat 7 ans au profit du Président Patrice Talon après 2021.

Dakpè Sossou a pleinement le droit de souhaiter et d’œuvrer ardemment pour un second et dernier mandat du chef de l’Etat. Mais il est inconséquent qu’il tienne des propos séditieux et anticonstitutionnels à l’endroit du peuple béninois qui ne demande qu’à vivre dans la paix et la quiétude. Le Président Talon a officiellement déclaré devant la nation, qu’il ne fera qu’un seul mandat de 5 ans, un engagement solennel qui ne doit pas être remis en cause si l’homme est véritablement sincère avec lui-même, et envers le peuple béninois. Dakpè Sossou était-il un envoyé spécial du Président Talon pour faire une telle déclaration et préparer l’opinion à accepter à l’avenir un plan machiavélique de mandat unique cher à lui ? Si ce n’est pas le cas, le chef de l’Etat doit rapidement réagir pour rappeler ce député à l’ordre et apaiser les béninois. Car ces propos surprenants et indignes d’un député de son rang méritent des sanctions de la part du président de la république.

Ce dernier a certes, besoin de soutien, mais pas de celui d’un député agitateur qui cherche à l’opposer à son peuple. La constitution et les lois sont faites pour être respectées, les premiers à se conformer à cette exigence sont sans nul doute les dirigeants à tous les niveaux, notamment les députés. Et lorsque l’un d’eux tient des propos qui violent la loi fondamentale du pays, l’on se demande s’il a sa place au sein de l’hémicycle. Il ne suffit pas seulement de vouloir faire plaisir au chef de l’Etat en tenant des propos qui mettent à mal tout un peuple. Le Président est plutôt en quête d’idées novatrices qui lui permettront de capter des financements, afin de réaliser les vastes et innombrables projets contenus dans le Programme d’action du gouvernement (Pag). Le député Dakpè Sossou a fait preuve d’une bassesse politique et d’une myopie intellectuelle, qui constituent des contre-valeurs pour la nation.

Dakpè Sossou sur les traces de Fatoumata Amadou Djibril

C’est un secret de Polichinelle de dire que Madame Amadou Fatoumata Djibril, alors ministre dans le gouvernement du Président Yayi Boni, avait aussi à l’époque prononcé des paroles de cette nature pour dire que le peuple allait décider d’un 3e mandat au profit du chef de l’Etat. Ces propos avaient suscité un tollé général, et ont fait l’objet d’une décision de condamnation par la Cour Constitutionnelle.

Madame Fatoumata Amadou Djibril a finalement été écartée du gouvernement par le Président Yayi Boni. Aujourd’hui, c’est le député Dakpè Sossou qui lui emboite le pas dans cette dérive qui écorche l’image du Bénin en matière de respect des règles juridiques et démocratiques. Ces écarts de langage sont devenus légion dans la bouche des partisans du pouvoir en place, et surtout des députés du Bloc de la Majorité Parlementaire. Des députés qui pour la plupart sont des transfuges de l’ancien régime de Yayi, et qui sans vergogne s’affichent comme les véritables soutiens de Talon. Le chef de l’Etat doit alors se méfier de ces marchands d’illusions, qui n’ont nulle part où atterrir.

41 Commentaires

  1. Il est vraiment un soulard si non un supposant responsable et député en plus ne peut pas se permettre de parler ainsi. C’est dommage pour la démocracie béninoise.

  2. vous savez, certains ont compris que…aujourd’hui, pour faire le buzz et gagner en popularité, il faut faire ou dire une bêtise. Le déshonorable est dans la logique….

  3. Laisse ce député golgerk qui aime trop boir de sodabi houihoui dadja devenus soular qui regraite de faire la campagne présidentielle pour talon et il ne savait pas ce qu’il va dire au population ‘et il réveiller la population que talon veux encore 7ans c’est le secret çà lui même dakpè sossou ne peux plus être député dans sa vie

  4. Ecoutez les amis, la clique de “has been” quémandeurs de ressources pour payer leurs factures d’eau, qui s’est réunie à Djeffa a bien fait l’apologie de la révolte populaire et autres joyeusetés du genre assises nationales (autre version des Etats généraux des communistes du PCB). Face à ces discours insurrectionnels contre un Président en exercice bien élu, pourquoi ne supportez-vous pas que Dakpè Sossou fasse passer ses rêves pour son champion….??

  5. Le député à bien dit quand le Marcel le beaufrère de yayi avait dit ko avant les élections personnes n’a pas parlé hein et maintenant que dakpê sossou parle de ce qu’il pense vous ouvrez votre grande gueule pour critiquer vous allez voir avec votre propre yeux tjr dans ce même pays le peuple est mur déjà rendez vous dans un ans

  6. D’aucuns traitent Dakpè de buveur de sodabi. C’est d’autant amusant que ceux-là feignent d’ignorer qu’une dame-jeanne de whisky a été notre président pendant dix ans, s’il vous plaît!!!

  7. Savez-vous que les producteurs de coton attendaient presqu’un an pour recevoir leurs sous de l’État acheteur? Ce n’est plus le cas depuis l’année dernière. Ils entrent en possession de leurs recettes immédiatement. Ils n’attendent plus qu’on organise des kermesses pour battre campagne à l’occasion de leur paiement.
    Tout ce folklore, c’est désormais du passé. Donc, quelles que soient les élucubrations de certaines personnes aigries et ignorantes des réalités du terrain, laissons-les se masturber psychologiquement et se défouler pour s’éviter des crises cardiaques.

  8. Karl , sonagnon , vous avez bien donné la réplique à ce klébés d’elias , qui éructe sur les environs 550 milles tonnes de coton sous talon , en omettant de dire que le plus gros du Travail était fait en amont par le gouvernement Yayi boni .
    Et puis même ce elias s’est il demandé comment celà profite aux cotonculteurs , ont-ils eu plus d’école dans leur région , plus de centre de santé, plus d’infrastructures routières , etc etc , ces paysans et transporteurs font plus accroître la fausse richesse de talon , plutôt qu’autre chose oui 

  9. @Amaury

    S’agissant de l’idée que ce député serait en train de dire n’importe quoi mon cher Amaury, que devrait-on apporter ou ôter à l’homme pour qu’il puisse, non pas ne croire en rien, ni croire tout et n’importe quoi, mais « ne plus croire »sir Amaury ?

      Jacques Bouveresse cite cette réponse de Nietzsche : « L’homme de la croyance, le croyant, est nécessairement une petite espèce d’homme. D’où il ressort que “la liberté de l’esprit”, c’est-à-dire l’incroyance comme instinct, est une précondition de la grandeur. »

  10. Le nord du Bénin n’est pas un bien de Yayi. Très loin de là. Allez chercher son fief peut-être quelque part dans les Collines. Ne rêvez pas!!!!

  11. Si ce que l’ont veut dire est loin de convaincre la majorité, pourquoi ne pas se taire.
    Il y a des tests encore en vigueur dans le pays, certains parlent de l’utilisation probable d’un outil non encore validé pour les élections prochaines.
    Quant à d’autres c’est le moment de violer allègrement la constitution de 1990 qui reconnait pour l’heure 5 ans pour la durée de gestion à la tête du pays .
    Je ne sais d’où ils sortent une durée de 7 ans en république du Bénin.
    Ekanmi vraiment.

  12. @Jojo,

    Vous êtes parfois vraiment décevant. Défendre son camp vpermet-il de raconter n’importe quoi ?
    Qu’il ait dit qu’il sera réélu passe encore mais dire qu’il fera encore 7 ans, ce sont des propos totalement irresponsables à traiter avec mépris. Ne pas le reconnaître, c’est cautionner cette irresponsabilité.

    • Dire qu’il fera encore 7 ans relève de l’optimisme et non de l’objectivité.
      Le député n’a à ma connaissance réclamé aucun  monopole de l’objectivité. Par contre le droit à l’optimisme est inaliénable et interprétable de droit fondamental de l’individu. Tout être humain a droit d’exprimer l’état d’esprit qui perçoit le monde et l’univers de manière positive. ( même un député.)

      Réfléchissez cher Amaury……..

  13. Comme tous les zélés, dakpe sossou un mauvais conseiller. Il oublie que malgré tout, pour élire ou réélire quelqu’un il n’a qu’une voix dans l’urne. S’il pense au tripatouillage ii a tiré à terre.

  14. Comme pour les propos d’un ancien ministre de Yayi sur un éventuel 3ème mandat, les propos du Député doivent être portés à l’appréciation de la Cour Constitutionnelle, étant donné que la Constitution actuellement en vigueur n’a pas prévu 07 ans

  15. Je viens d’apprendre que le Benin a battu le record de tous les temps dans la production du cotton:578000 tonnes environs.Bravo pour mon pays et Bonne chance à Talon car c’est un milieu qui emploi beaucoup de main d’oeuvre.Avec ça on dit que Yayi va battre Talon au Nord.Meme avec une année Blanche c’est impossible car meme avec la gratuité de l’enseignement primaire la majorité des enfants dans  cette zone continue par aller au champ

    • L’Etat béninois gagne quoi dans la production de coton ???

      Les entreprises de Patrice TALON ont le monopole de toute la filière, depuis la fourniture des intrants agricoles en passant par l’égrenage et l’exportation!!!

      Allez y comprendre quelque chose pour savoir ce qui se passe vraiment dans ce dossier.
      Mais rassurez vous, toutes les combines seront mises au jours, les manquements sanctionnés et les manques à gagner pour le trésor public imputés à Patrice TALON et ses proches.

      • Sonaganon merci de leur faire comprendre que c’est du bluff. Talon est venu au moment où la filière se remettait et paff il en profite avec ses sociétés et on nous chante depuis productions gnin gnin production ceci cela. Concrètement l’Etat béninois gagne quoi? Le paysan qui s’échine pour les sociétés du clan Talon est-il vraiment rémunéré à sa juste valeur? Et l’impact de ces pesticides et autres engrais sur nos sols qui se dégradent ? Autant de questions que les dirigeants doivent se poser et non se contenter des affaires qu’ils vont avec le coton.

        • Karl..!!!

          l’impact des produit phito…et des engrais dans la destrcution de l’écosysteme du nord benin…est tabou…

          En effet…meme parmi les cadre du nord…il ne faut meme pas en parler

          J’étais le seul…à en parler au sein du fard alafia..

          En tout pour tout…je n’avais que soutien…bio bigou léon et saka désiré…

          car en effet…saka salez…vivait du dévollepement rural..saka kina….ministre de l’agriculture…en tirait aussi profit

          Et pourtant..ceux qui ont connu le nord…vers les années 60…70..savent…que l’écosysteme a été detruit..et pour quel benefice…

  16. L’honorable député, puisque c’est ainsi qu’il est convenu de les appeler au Bénin, a poussé trop loin le bouchon, dans son esprit de flagornerie envers le chef du gouvernement. Il a poussé le zèle tordu à l’excès. Mais peut-être est-ce la réalité des différentes intrigues qui se trament en coulisses qu’il vient de nous livrer ainsi par indiscrétion. Dans tous les cas, ses déclarations sont suffisamment graves pour mériter qu’on lui remonte la bretelle.

  17. Faire de commentaires sur les propos de Dakpè Sossou , c’est le valoriser. Il faut le laisser dans son ignorance et rêve.

  18. il me semble que Dakpe veut rejoinder la troupe théatrale que Yayi Boni est entrain de mettre sur place. Qui serait le prochain clown de ce groupe!!!!

  19. Les propos maladroits et brouillons de cet abruti de député avec sa tête d’ivrogne ne font que confirmer la piètre qualité de la grande majorité de nos hommes politiques à qui les gens capables ont laissé un boulevard.
    Ces propos malheureux me rappellent d’autres tout aussi déplorables venant de quelques caciques du précédent régime qui lançaient sans vergogne le  « Après nous, c’est nous ». La fin, on la connaît et je ne vois au jour d’aujourd’hui une seule bonne raison qui ferait que ces zélés de cette farce appelée rupture pourraient échapper à la même règle.
    Talon lui même sait qu’avec le tableau que présente le Bénin aujourd’hui, s’il organise une élection dans un mois, il sera battu à plate couture par le plus petit des candidats. À moins qu’il compte sur la fraude électorale dont tous les plans machiavéliques sont voués d’avance à l’échec comme son funeste et nauséabond projet solitaire et secret de révision constitutionnelle malgré les millions distribués pour acheter la conscience de ces mêmes députés de l’acabit de dakpè sodabi, pardon sossou.

    • @Jojo,

      Toutes les lois surtout celle de la responsabilité d’un député. Mais vu que nous sommes dans un pays d’irresponsabilité collective, tout est permis hélas !

  20. Tout en le remerciant pour sa grande gueule, je voudrais demande au Procureur de se saisir de ce dossier et interpeller Dakpè Sossou pour trouble à l’ordre public, car ces propos sont d’une gravité constitutionnelle. Voilà des sois disant élus du peuple qui ignorent les lois en vigueur dans le pays.

  21. L’image meme de deputé dakpè sossou n’honore pas le benin. Car dans quel pays un sodabi man comme lui peut etre deputé

    • Un whisky man à été président pendant 10 ans et malgré tout, Yayi n’a pas été le pire des présidents que nous avions eu…….

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire