France : Emmanuel Macron tente de séduire Vladimir Poutine

France : Emmanuel Macron tente de séduire Vladimir Poutine

Face à la montée en puissance du président Vladimir Poutine, notamment sur les questions de crises internationales, le président français Emmanuel Macron se rend à l'évidence de l'importance de la Russie sur la scène mondiale.

Ouagadougou: Le président Macron annonce le retour des trésors pillés en Afrique

Même si son pays appuie et soutient les USA dans la crise syrienne, le président français semble avoir des moments de lucidité. C’est la conclusion que l’on peut tirer depuis la publication de l’interview de M. Macron dans le journal du Dimanche en France.

La place de la Russie ? … Dans l’Europe

A 15 jours de sa visite à Saint-Petersbourg, Emmanuel Macron a décidé de se livrer sur ses impressions, et les relations entre la France et la Russie. Pour lui, l’avenir de la Russie et de l’Europe sont liés. Pointant du doigt le fait que le pays n’ait pas expérimenté la démocratie à l’européenne, il a insisté sur le fait que la place de la Russie était en Europe. Cependant il se dit réaliste, sans aucune naïveté et même qu’il sera intraitable quant aux éventuelles ingérences futures russes.

Macron rassure sur la Syrie

L’un des sujets qu’il sait épineux reste la question du régime de Bachar Al-assad. Pour rappel, pendant la crise libyenne, le président russe avait appuyé les occidentaux et a dû constater ensuite les tournures qu’ont pris les événements.

En Syrie, Vladimir Poutine n’a pas dès le départ, voulu commettre la même erreur. Il a décidé de s’impliquer personnellement et d’impliquer son armée dans la lutte contre les djihadistes accusant les occidentaux de jouer un rôle trouble dans le pays.

La récente attaque des français, anglais et américains n’a pas du tout arrangé la situation. Et sur ce plan, Emmanuel a tenté de rassurer son homologue russe : pour lui il n’est pas question de renverser le pouvoir syrien :

«Je ne suis pas interventionniste, je ne veux pas faire la guerre au régime syrien» a-t-il déclaré.

Reste à savoir si le président russe l’entendra de cette oreille.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire

    Hey Macro ! Vas plutôt affronter Poutine en Syrie, le chevalier bayard l’aurait fait. Mais toi tu choisis d’aller faire la “strip tize” ä moscou. Détrompe toi Poutine ne sera pas charmé. Il veut la guerre !

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 7 mois

    Comme Dupont ( T ) j’àajouterai : macron , grosse pu.te 

  • Avatar commentaire
    lumium Il y a 7 mois

    Macron gros cornichon bof