Lutte contre la corruption au Bénin : Le piège que Talon doit éviter, selon Mathias Hounkpè

Lutte contre la corruption au Bénin : Le piège que Talon doit éviter, selon Mathias Hounkpè

Le politologue Mathias Hounkpè était l’invité de l’émission « Sans Langue de Bois » de la radio Soleil FM. Entre autres sujets abordés avec le béninois: la lutte contre la corruption sous le régime Talon.

Angola : José Filomeno, fils de l’ex-Président dos Santos, poursuivi pour avoir ordonné un virement suspect

Le politologue a d’abord fait remarquer que personne ne saurait s’opposer publiquement à une lutte contre la corruption. Il a ensuite critiqué la façon dont cette lutte se mène au Bénin. A l’en croire, on voit beaucoup plus d’opposants au régime en place, épinglés . Il invite le régime à être rigoureux et aussi transparent que possible . Si ce défaut de transparence subsiste, le politologue pense que le chef de l’Etat ne tirera pas le bénéfice de cette lutte dans l’opinion.

« Lorsqu’on arrête, et ce sont des gens de l’opposition, qu’il soit vraiment évident pour tout le monde qu’on a des raisons d’arrêter. Il faut éviter qu’il y ait une confusion qui aggrave le soupçon.  Si cette perception se poursuit, elle va se retourner contre lui (Patrice Talon). Il va prendre beaucoup de coups pour avoir tenté de lutter contre la corruption… (Sa) lutte sera fondée mais elle va manquer de justice. Ce que retient l’opinion, c’est le manque de justice » a déclaré Mathias Hounkpè.

Le chef de l’effort doit donc faire un effort de transparence dans cette lutte. Il aurait par exemple souhaité qu’on fasse toute la lumière sur l’affaire de passation de marché qui a éclaboussé le ministère du cadre de vie.

Selon le politologue , il devait avoir une sortie claire du gouvernement sur le sujet pour situer l’opinion.Il croit également que le chef de l’Etat pourrait aller plus loin, en faisant vérifier la régularité des  marchés publics passés sous son règne par le Fonac.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Poutine Il y a 2 mois

    C’est bien juste cette lecture. Talon a trouvé un prétexte pour terroriser . Sa lutte manque de justice. Perdonne n’est dupe.  Aujourd’hui,  vous vous presentez devant le juge , vous allez d’abord en prison.

  • Avatar commentaire
    Chanille Il y a 2 mois

    Cest bien beau tout ca mais,il ne fait aucun doute que toute cette pression voire acharnement ne sont que  preceptes pour traumatiser la population aux fins de detourner l’objectif principal:le droit de regard du citoyen sur la gestion actuelle