Cameroun : Amnesty accuse l’armée et les séparatistes d’exactions

Cameroun : Amnesty accuse l’armée et les séparatistes d’exactions

La situation au Cameroun anglophone préoccupe l'organisation de défense des droits humains Amnesty International.

Cameroun : les observateurs craignent une crise post-électorale

Plus les jours passent, plus la situation se détériore au Cameroun anglophone. Des témoignages font état de beaucoup d’actes de violence perpétrés dans cette région du Cameroun qui est enclin à une crise depuis plusieurs mois. L’Ong International tire sur la sonnette d’alarme à travers un rapport rendu public. Elle pointe du doigt non seulement l’armée mais aussi les indépendantistes qui selon les chiffres auraient assassinée au moins une quarantaine des forces de l’ordre.

Le gouvernement doit agir

La directrice adjointe d’Amnesty International en Afrique de l’Ouest et centrale, Samira Daoud, s’est prononcé sur le sujet. Dans son intervention, celle-ci fait noter que la population est la principale victime de cette crise et souhaite que ces exactions cessent. Elle estime que pour que la population regagne confiance, le gouvernement devrait dénoncer les actes de violences dans les deux camps.

A l’en croire, cela pourrait permettre de rappeler aux forces armés leur mission qui est de protéger les populations pour éviter certaines dérapages lors des opérations qu’elles mènent.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Adounsa Modeste Il y a 6 mois

    Il y a lieu d comprendre les sécessionnistes sont à l’origine de tout ce qui se passe actuellement, conséquences de leur projet de diviser la nation camerounaise,une et unique depuis des lustres.Ces indépendantistes n’ont jamais apprécié ou perçu les conséquences  drastiques que pouvait engendrer leur projet.Et voilà où ils en sont,où le Cameroune en est.On peut connaître le début d’une guerre mais jamais en prévoir la fin.Merci