France : Macron en colère après la déclaration d’un ambassadeur français

France : Macron en colère après la déclaration d’un ambassadeur français

Les propos de l'ambassadeur français à Budapest en Hongrie ont provoqué la colère du président français Emmanuel Macron qui a dû réagir personnellement et a rappelé l'ambassadeur à l'ordre.

France : Hollande s’en prend une nouvelle fois à Emmanuel Macron

Cela n’arrive pas souvent. En France, le président Emmanuel Macron a personnellement réagi aux propos d’Eric Fournier, ambassadeur français en hongrie. Le président français a en effet très peu apprécié les propos attribués à M. Fournier sur la Hongrie qu’il considérait comme un modèle dans sa politique sévère de lutte contre l’immigration clandestine.

Les propos jugés graves de l’ambassadeur

D’après la presse française, Eric Fournier a affirmé que les critiques formulées contre la Hongrie de Viktor Orban n’ont pas lieu d’être: “la Hongrie a été un modèle qui a su anticiper les problèmes posés par les mouvements migratoires illégaux.” affirme-t-il entres autres dans une note diplomatique du 18 juin.  Pour lui le gouvernement Orban ne saurait être considéré comme raciste ou antisémite assurant que les véritables antisémites les musulmans de France et d’Allemagne.

Des propos qui ont provoqué la colère d’Emmanuel Macron qui a condamné de manière ferme les propos de l’ambassadeur :

En rien, je ne partage les propos rapportés. En rien. (…) Je désapprouve en tous points les citations. Elles ne correspondent absolument en rien à la position française. Elles ne correspondent en rien à tous les combats que j’ai menés dans ma vie politique, dans les défis électoraux qui ont été les miens et dans l’action que je mène depuis le début de ce mandat.” a lancé M. Macron.

Toutefois il affirme qu’il n’ y aura pas de sanctions puisqu’il s’agissait d’une note privée : “Cet ambassadeur aurait-il tenu publiquement ces propos il aurait été révoqué sur le champ.” Il fait remarquer qu’une sanction à cette étape serait un délit d’opinion. Ce qui ne saurait être le cas en France.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire

    Éh oui, seul le chef a le droit de penser…

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 3 mois

    Kpon:

    https://www.voaafrique.com/a/huit-passeurs-pr%C3%A9sum%C3%A9s-de-migrants-ill%C3%A9gaux-%C3%A0-l-a%C3%A9roport-charles-de-gaulle-inculp%C3%A9s/4461306.html

  • Avatar commentaire

    France, pays de la liberté d’expression ou tu peux dire tout ce que tu veux… Sauf si tu n’es pas d’accord avec le patron

    • Avatar commentaire
      Allisson Il y a 3 mois

      Mais son statut est spécial .Il représente la république française donc il doit se tenir à l’ordre. Ce que déclare un ambassadeur ou même un ministre est considéré comme une déclaration de l’Etat français

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    ” délits d’opinion ” Macron dit ? Qu’il vienne un peu au benin , où délit d’opinion est versé ouah ! Comme ca

    • Avatar commentaire
      Le Patriote Il y a 3 mois

      Qui au Bénin a déjà été inquiété pour ses opinions historique, politiques ou religieuses ? Dans la désinformation et dans la propagande tu es excéllent mais il serait temps de réfléchir avant d’opiner. Des propos des députés qu’ils soient de l’opposition ou de la mouvance aux propos de Parfaite de Banamè en passant par vos idioties il aurait été préférable de reconnaître les qualités de la patrie au lieu de nous pondre de la merde tous les jours.

  • Avatar commentaire

    Au Bénin, peut importe que ces propos soient publiquement ou non. Le poste serait perdu d’office