Guerre commerciale : l’administration Trump va soutenir les agriculteurs américains

Guerre commerciale : l’administration Trump va soutenir les agriculteurs américains

Les agriculteurs américains, en première ligne de cette guerre commerciale entre les Etats-Unis, l'Europe et la Chine, vont recevoir un petit coup de pouce financier de la part de l'administration Trump.

Corruption en Chine : perpétuité pour Sun Zhengcai, un ancien haut responsable

La guerre commerciale que livre Washington à la Chine et à l’Union européenne a déjà des répercussions au sein même des États-Unis. En effet, mardi dernier, l’administration Trump a annoncé un plan de 12 milliards de dollars afin de venir en aide aux agriculteurs directement impactés par la hausse des taxes douanières imposées en Europe et en Chine. Cette mesure vise à rassurer et remotiver les agriculteurs et plus globalement, les états ruraux, qui commencent à se poser de sérieuses questions.

Une situation compliquée à gérer pour le président Trump, qui a par ailleurs assuré que les agriculteurs seraient les plus grands bénéficiaires des récents droits de douane imposés, sous-entendu que ces derniers profiteront assez largement de l’argent gagné par l’État.

Trump envisage d’autres sanctions

Une mesure qui cache également une manœuvre politique puis les élections de mi-mandat arrivent à grands pas. Le monde rural constituant le socle de l’électorat de Trump, ce dernier a donc tenté de « rassembler » tout en se voulant protecteur. Il faut dire que le monde agricole américain subit de plein fouet cette guerre économique puisque de nombreux produits clés ont été ciblés par l’UE ou la Chine, qui, à elle seule, a importé pour près de 12,3 milliards de dollars de soja américain l’an dernier. Le défi est donc immense pour Trump qui peut tout de même compter sur les représailles américaines afin de faire plier ses opposants.

En effet, selon certaines informations, l’administration Trump envisagerait de taxer les importations d’automobiles. Une nouvelle qui, si elle se concrétise serait un véritable coup dur pour l’UE, d’autant plus que l’autre côté, la Chine elle, est également directement menacée par le président américain qui songe à appliquer des taxes douanières sur plus de 500 milliards de dollars de marchandise chinoise, soit la totalité de ses exportations.

Commentaires

Commentaires du site 0