Bénin : Regards croisés des députés Mitokpè et Gounou sur la proposition de code électoral

Bénin : Regards croisés des députés Mitokpè et Gounou sur la proposition de code électoral

Joints au téléphone par la radio nationale , les députés Abdoulaye Gounou et Guy Mitokpè se sont prononcés sur les nouveautés de la proposition de loi portant code électoral au Bénin. Il s’agit notamment de la caution pour la présidentielle fixée à 250 millions de FCA et la perte du statut d’ex chef d’Etat pour les anciens présidents candidats à la députation.

Talon célèbre ses 200.000 fans sur facebook : Guy Mitokpè critique

L’He Abdoulaye Gounou a  expliqué les raisons qui ont motivé la commission des lois à rehausser la caution des candidats pour la présidentielle. A l’en croire, le plafond des dépenses de campagne remboursables est fixé à 2 milliards et demi depuis environ 10 ans par le code électoral actuel. « Pourquoi voulez-vous qu’on cautionne 2 milliards et demi par 15 millions » lance-t-il à l’endroit du journaliste.  De plus, il y a  aujourd’hui un système de financement des partis par l’Etat, fait-il remarquer. Son avis n’est pas partagé par le député de la minorité parlementaire Guy Mitokpè.

Pour l’opposant, l’augmentation de cette caution est exagérée. « Sous aucun cieux on ne constate une telle augmentation pharaonique parce que,  passer  de 15 millions à 250 millions ça fait un peu plus de 1666% d’augmentation » fait-il observer.

On ne gère pas la République comme un casino

Selon l’Honorable, on ne peut pas seulement confier la tâche de président aux riches. « Il n’y a pas  que les riches qui sont intelligents » martèle le député  qui pense que la  République ne gère pas  comme un casino. « Il faut se mettre dans la posture d’une personne qui va conserver les acquis majeurs de la conférence des forces vives de la nation » conclut-il sur le sujet. L’autre innovation de la proposition de loi, c’est cette disposition qui dépouille les anciens présidents des avantages liés à leur statut quand ils se portent candidats à la députation.

Pour le député BMP Abdoulaye Gounou, cette mesure se justifie pleinement parce qu’il y a une loi qui accorde aux anciens présidents un certain nombre d’avantages notamment les gardes du corps, les véhicules , un salaire etc. De son point de vue, « il est anormal que quelqu’un dise qu’il est candidat et vouloir garder tout ça ». En plus, un ancien président ne se met pas dans le jeu politique n’importe comment parce qu’il  a l’obligation de réserve.

La loi doit être impersonnelle

L’argumentaire de l’He Gounou  est balayé du revers de la main par  Guy Mitokpè. Selon cet opposant au régime Talon, la loi doit être impersonnelle. « On ne peut pas tailler une loi pour empêcher un ancien président de la république d’être candidat » a t-il déclaré. Il pense que ses collègues d’en face devraient s’empêcher d’animer les querelles de personnes. « Nous devons chercher à rentrer dans les normes de la démocratie. Je suis pour la défense des valeurs républicaines. Je ne suis pas dans les querelles de personnes » a-t-il ajouté . Le député promet de combattre ces lois qui visent des personnes  comme il l’a toujours fait sous l’ancien régime.

Commentaires

Commentaires du site 15
  • Avatar commentaire

    Des conneries….Connard ….deputé sans histoire politique !!!Guy MITOKPE, apparament vous claironnez pour ne rien dire de bon…un ancien president cherche quoi en plus ?

    Vous ne valez rien !!!

    • Avatar commentaire
      Paul Ahéhénou Il y a 2 mois

      Trouvez-vous normal qu’on légifère juste par rapport à un individu? La loi doit être impersonnelle. Tel est le cas dans les vraies démocraties.

  • Avatar commentaire
    Léonce Hervé Il y a 3 mois

    Il est bon de rappeler à ces esclaves du gouvernement qui se disent bloc de la majorité que la roue tourne et tournera toujours. Aujourd’hui ils sont forts mais ils sont entrain de finir politiquement comme ça. Aujourd’hui nous le peuple et les députés minorités sont insensible à vous parce que vous avez l’armée en main mais vous oubliez quelques choses: un petit matin il aura insurrection qui vous surprendre.  Ça nous dépassent déjà trop et c’est cette injustice que nous avons détesté pour les amener aux affaires.  Ce vieux tocard Houngbedji qui avait refusé de soutenir Talon en son temps, nous avons eu le courage de voter pour lui. Aujourd’hui nous sommes laisser pour contre. Un jour sera un jour 

  • Avatar commentaire

    dans quel pays un ancien président cherche á devenir deputé?Au bénin.bloquez moi tout ça sinon ils vont mm devenir chef des toilettes publiques..Moi j ai honte.Et si une formation politique n a pas les 250millions, qu elle parte se reposer.Monsieur Mitokpe allez vous reposez!

    • Avatar commentaire
      Léonce Hervé Il y a 3 mois

      Faut être un aveugle ou un sourd pour pouvoir dire à quelqu’un comme honorable Mitokpe d’aller se reposer.  

    • Avatar commentaire
      Marius Il y a 2 mois

      En plus des avantages d ancien président il est élu député donc doublement payé par l état mitokpè c est ça

  • Avatar commentaire
    Godaid Il y a 3 mois

    On réfléchit comme si on n’avait rien dans la tête. Dites moi est ce que cette loi voté en état, ne serait elle pas appliquée en sont temps à ceux qui l’a vote aujourd’hui? Normal qu’un ancien PR perde ce titre sil devait être député. Lui seul avoir ses avantages en plus celui de du député? Mais où somme nous? Mais vous oubliez qu’il est difficile de puirsuivre un PR dans ce pays et d’ailleurs ça ne sert jamais produit ici, alors s’il devenait député, il y a de forte chance de le poursuivre en levant son immunité. Et Dieu seul sait que certains anciens PR meritent la prison. Alors je demande aux députés de voter ce code électoral. Ce con de Guy pense être intelligent que…? Au contraire c’est un beau parleur mais pas un bon parleur. Il ne réfléchit pas avec la tête mais avec le coeur. Il a son cerveau dans sa plante de pieds

    • Avatar commentaire
      SONAGNON Il y a 3 mois

      le problème,ils disent un an avant les élections!!!

      Attendez que le Mr soit élu et qu’il siège, avant qu’on lui demande de choisir!!!

      Si tel est le cas on peut comprendre, mais ils de renoncer à son statut un an avant l’élection. Non, ce n’est pas possible!!! Mais si c’est fait, tout sera démantelé, et l’histoire retiendra qu’une dictature est encore passée au Bénin à l’ère du renouveau démocratique.

      La loi c’est le bon sens, mais lorsqu’elle vise à exclure ou créer des difficultés à des personnes identifiées à l’avance, c’est de la dictature.

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 3 mois

    Quelle est la loi qui oblige un ancien Président de la République à une obligation de réserve???

    On est ancien président de la République à vie, plus rien ne doit modifier ce statut!!!

    Quelle est l’opportunité d’une telle disposition???
    C’est la peur de YAYI BONI, et lorsque on légifère contre une seule personne, il y a quelque chose qui ne va pas.

  • Avatar commentaire

    Ce gounou là donne envie de ******.

  • Avatar commentaire
    Tonagnon Il y a 3 mois

    C’est qui ce Gounou?

    • Avatar commentaire

      c’est qui ce gounou…?..

      Bonne et pertinente question de tonagnon..

      Réponse..
      Son c.v

      **************************************************************** (extrait supprimé)
      Le meilleur..viendra..!!!

      • Avatar commentaire
        Bensouda Noubi yôyô Il y a 2 mois

        Aziz, tu ne reconnais plus ton tuteur de Porto Novo? Chez le couillon de Toffa 1er, le brigand