Modeste Toboula était à la mairie de Cotonou hier vendredi 24 août 2017. Le préfet du Littoral est allé rencontrer le personnel de l’hôtel de ville. Au nombre des sujets abordés par les deux partis : l’augmentation « inappropriée » des primes et dotations à la mairie. Le préfet du Littoral a rencontré hier le personnel de la mairie de Cotonou, en présence d’Isidore Gnonlonfoun, l’édile par intérim. Modeste Toboula a clairement dit à ses vis-à-vis ce qu’il pense de l’augmentation des dotations et primes dont ils bénéficient également. Pour lui, le développement de la ville de Cotonou doit être la priorité et non l’augmentation des primes. En prenant la parole, les travailleurs ont reconnu la pertinence des propos de Modeste Toboula et ont plaidé pour l’adoucissement des diminutions  des primes et émoluments envisagées. Ils ont promis de se mettre au travail pour développer la ville.

Le préfet du Littoral dit espérer un changement au niveau de la mairie les jours à venir parce que l’hôtel de ville doit travailler pour le développement de Cotonou. Le maire par intérim de Cotonou a promis de dynamiser l’administration afin qu’elle puisse répondre aux aspirations des populations.

Modeste Toboula a exhorté le conseil communal et les travailleurs au respect de la justice sociale, de l’égalité. Il les invite aussi à plus d’abnégation au travail pour la satisfaction des besoins quotidiens des administrés.

 

 

11 Commentaires

  1. Toboula est il elu de Cotonou ?
    A t il droit de vote sur le budget communal ?
    TOBOULA bouclez la, vous n’avez pas droit de parole au conseil communal… Si vous y assistez, cest comme invite…
    Mais quand a affaire a des ignares qui ne savent rien du b a ba de l’administration publique, des lois de decetralisation, quand le maire sans colonne vertebrale doit sa place aux forfaits du clan Talon , on ne peut etre surpris…

  2. Il faudrait quelqu’un pour arrêter ce toboula , le matamore des micros et caméras , qui pensent terroriser les beninoises et beninois. Cet élu à qui de façon ” autoritaire à la noix ” n’aurait pas dû se taire face à son injonction, on est où là ? Sous d’autres cieux , se serait la bagarre généralisée dans la salle communale , comme on voit dans certaines assemblées nationales . 

    • Un adorateur de la force bornée, qui à priorité sur la réflexion et le bon sens.
      Ce sont les scories du règne du prpb avec l’image d’AZONHIHO qui a frappé les esprits simples.

  3. Un vrai serviteur d’état et un républicain dans l’âme ce TOBOULA… qu’attends talon pour le nommer à l’intérieur et la défense pour nettoyer et mettre au travail ce peuple…

    • Un pit bull ignare, borne , dont les chevilles sont enflees par l’abus de pouvoir, voila ce qu’est Toboula le repris de justice

  4. Il va falloir revoir le contenu que nous donnons au terme “prime” au sein de nos administrations et assimilés. Une prime vient en principe récompenser un effort ou
    une performance qui va au delà de ce qui est normalement attendu du travailleur. Je me demande bien comment on peut parler de prime dans des administrations comme les nôtres dont la médiocrité et l’inefficacité font l’unanimité.

    • Avez vius deja defini des indicateurs de performace pour les employes municipaux, mesure leur performances par rapport a des reperes predefinis ?
      Faut pas se gargariser de mots et blamer les employes municipaux ou les agents de l’administration quand les diriigeants sont incapable de mettre en place des instruments de gestion moderne…

Répondre à Olyver Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom