Expulsion d’une immigrée : la colère d’un juge contre l’administration Trump

Expulsion d’une immigrée : la colère d’un juge contre l’administration Trump

Aux Etats-Unis, le torchon brûle entre l’administration Trump et le juge Emmet Sullivan. Ce magistrat de Washington n’a pas du tout apprécié l’expulsion par le gouvernement de deux migrantes qui avaient déposé une plainte pour contester leur renvoi vers le Salvador, pays dont elles sont originaires.

Main tendue de Trump : les responsables iraniens méfiants

Le juge de Washington a immédiatement ordonné le retour de l’avion qui ramenait les deux demandeuses d’asile chez elles . Il a aussi menacé de poursuivre Jeff Sessions, le garde des sceaux américain  pour outrage à magistrat. « Que quelqu’un qui cherche à obtenir justice aux Etats-Unis soit expulsé pendant que ses avocats plaident en sa faveur… Je ne suis pas du tout content. C’est inacceptable » s’est indigné le magistrat.

En effet, le juge Emmet Sullivan avait  suspendu  l’expulsion des deux immigrées en attendant d’étudier  l’affaire . Aux dernières nouvelles, l’avion n’a pas rebroussé chemin mais les deux immigrées devraient être ramenées aux Usa puisqu’elles n’ont pas quitté l’avion à l’atterrissage. Pour rappel, l’une des expulsées a été victime de violences conjugales au Salvador. C’est en fuyant ces sévices et la brutalité des gangs de son pays qu’elle a demandé l’ asile aux Etats- Unis avec sa fille.

Selon l’ACLU, l’association de défense des droits de l’homme qui a déposé la plainte en leurs noms, « Carmen (pseudonyme de la jeune femme) a été violée de manière répétée , harcelée et menacée de  mort par son mari , même lorsqu’ils vivaient séparément ». En juin dernier, elle a fui avec sa fille demandant l’asile au pays de l’oncle Sam. Les agents de l’immigration ont jugé crédible son récit mais ont estimé qu’elle n’avait pas de « peur crédible de persécution ». Les Usa  ont donc refusé l’asile à la dame et sa fille . C’est pour protester contre leur expulsion qu’elles ont déposé un plainte devant le juge Emmet Sullivan.

 

 

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Diallo Il y a 1 mois

    quand tu vois quelqu’un sur son propre pays chasse et que ça ne va pas chez lui vous devez les protéger sans les expluser vive le
    États-Unis

  • Avatar commentaire
    Libre Expression Il y a 1 mois

    TRUMP EST LIBRE .
    LAISSEZ LE FAIRE SELON SA PROPRE POLITIQUE DEFENDUE LORS DE LA CAMPAGNE .
    LE DEPART DU POUVOIR DE TRUMP UN JOUR VA RAMENER LE DESORDRE INSTAURE PAR OBAMA 8 ANS DURANT.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 1 mois

    Un président qui préfère l’immigration blanche. Ses beaux-parents sont devenus citoyens américains pas plus tard qu’hier, en même qu’il déportait les familles sud américaines en grand nombre. Un faux-président raciste qui a perdu la raison, qui se croit plus grand que le monde. On aura tout vu sous notre soleil.