Iran et commerce : l’Allemagne affiche son désaccord avec Trump

Iran et commerce : l’Allemagne affiche son désaccord avec Trump

Au cours d'un entretien accordé au quotidien allemand Bild, Peter Altmaier, ministre allemand de l'économie, a tenu à montrer que l'Allemagne était en désaccord avec les Etats-Unis sur certains points.

Bombardement en Syrie : la Russie menace, et l’Occident hésite

Peter Altmaier, ministre allemand de l’économie, a décidé d’afficher le désaccord du gouvernement avec la politique économique actuellement menée par Washington. En effet, au cours d’un entretien accordé au journal allemand Bild am Sonntag, l’homme politique a assuré que cette guerre commerciale, prônée par Donald Trump, n’a absolument rien de bon, mettant en danger la croissance économique mondiale, créant au passage de nombreuses incertitudes. Ce sont les consommateurs qui, de manière générale, sont les premiers touchés par ces combats économiques, les biens de consommation devenant de plus en plus chers.

Une guerre commerciale qui pèse sur l’économie mondiale.

Malheureusement, la situation ne semble pas s’améliorer. En effet, le président Trump, qui a déjà décidé de taxer 34 milliards de biens importés depuis la Chine, a récemment annoncé qu’une nouvelle vague de taxe douanière allait bientôt déferler. Au programme ? 16 milliards de marchandises chinoises seront surtaxés, portant le total des biens taxés par Washington, à 50 milliards de dollars. Deux décisions qui ont provoqué l’ire de Pékin, qui a assuré être en train de réfléchir à une riposte. De plus, Washington a récemment confirmé que les États-Unis allaient doubler les droits de douane sur l’acier et l’aluminium en provenance de Turquie, provoquant par la même occasion une terrible chute de la livre turque face au dollar. Aujourd’hui, 1 dollar s’échange contre 6,9 livres, contre 4,3, il y a encore quelques semaines.

L’Iran, au centre des débats.

Seule bonne nouvelle au tableau, l’apaisement des relations entre l’Europe et les États-Unis. En effet, un accord a récemment été passé entre la Commission européenne et le président Trump, accord permettant d’éviter – du moins, pour le moment – une hausse des taxes douanières portant sur les importations américaines d’acier en provenance de l’UE. Un accord qui n’est cependant pas une fin en soi, tant le président américain est imprévisible. Résultat, il reste encore beaucoup de travail entre les partis afin d’arriver à s’entendre et pas seulement sur l’économie.

En effet, la décision américaine de sanctionner les entreprises coopérant avec l’Iran ne passe toujours pas. Selon Altmaier, il faut absolument que les contrats signés soient respectés. De plus, l’Allemagne se refuse à ce que les États-Unis interviennent de manière unilatérale dans ses relations avec d’autres États. Selon ses déclarations, l’Allemagne et l’Europe continueront donc de soutenir l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien et n’hésiteront pas à tout faire afin que les relations économiques entre les deux régions prospèrent.

Commentaires

Commentaires du site 0