L’Etat est désormais l’actionnaire majoritaire de la Banque Internationale du Bénin (BIBE). Ce changement est intervenu suite à un arrêté pris par le ministre de l’économie et des finances Romuald Wadagni, le mardi 07 août dernier.“Il est autorisé, conformément aux dispositions des articles 39 et 41 de la loi  n°2012 24 du 24 juillet 2012 portant Réglementation Bancaire en République du Bénin, la modification de la structure de l’actionnariat  de la Banque Internationale du Bénin , induite par l’entrée de l’Etat béninois et de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) à hauteur respectivement de 55% et 45%” renseigne l’arrêté de l’argentier national. 

Loading...

En d’autres termes, l’Etat béninois détient désormais détient 55% des actions de cette banque. Le reste, c’est à dire les 45% sont détenus par la CNSS, la Caisse nationale de Sécurité Sociale. L’arrêté du ministre de l’économie prend effet pour compter de la date de sa signature et abroge toutes dispositions antérieures contraires.

Pour rappel, la Banque Internationale du Bénin a été récemment indexée dans le procès de Laurent Mètongnon. L’ancien président du conseil d’administration de la CNSS était  poursuivi pour un placement à risque de 17.5 milliards de Francs Cfa dans cette banque  alors qu’il était encore en fonction.Le tribunal de Cotonou a condamné le syndicaliste à cinq ans de prison.

 

Voir les commentaires

25 Commentaires

  1. Avec la mauvaise publicité que ce gouvernement fait à la BIBE, par ce procès fabriqué de toute pièce, il est évident que l’avenir de cette banque devient incertain!!!

    C’est juste l’argent du contribuable qui est utilisé pour corriger l’amateurisme et les bêtises de ces usurpateurs.

    Quoi qu’il en soit, avec Patrice TALON, il faut jamais être sûr de quelque chose. Il fait sa fortune avec l’argent du contribuable, vous ne sera pas surpris que l’Etat a cédé sa part à vil prix des privées que personne ne connait, mais en réalité, ce serait Patrice TALON!!!

    Mais, nous attendons les échéances pour clarifier toutes ces situations.

    • Je pense simplement que cette banque se retrouve en grandes difficultés suite à la mauvaise publicité du gouvernement de la ruse et de la rage avec l’affaire Metognon. L’Etat se retrouve obligé de sauver les meubles avec l’argent du contribuable. Quels sont les actionnaires qui sont sortis du capital pour que l’Etat béninois se retrouve seul actionnaire (CNSS c’est aussi l’Etat)? Quelqu’un peut nous éclairer?

  2. Helian, je peux te confirmer qu’en matiere d’économie et de finance tu n’arriveras jamais à la cheville. Tiens le pour dit. A ce propos, tes intervientions prouvent que tu n’as aucune notion même elementaires des dispositions prevues par la Commission Bancaire Umoa dans le cadre des faillites des banques.. et les obligations financières à la charge des États (en l’absence de la structure de garantie des dépôts) . Donc va te cacher….

    • Vraiment…je t’applaudit pour ta vitesse à changer de nom: Mister A, Alloman, Sydney…c’est quoi ton prochain nom…affouman…En passant je sais que je n’arriverai jamais à ta cheville car tu es encore trop en bas de la mienne. Ce serait une chute dramatique qui malheureusement pour toi n’arrivera jamais. Et pour cela je trouve que tu as raison et que tu sais reconnaître les crack de la finance corporative. En passant, dit à ceux qui t’écrivent quoi mettre sur ce forum qu’ils ont déjà perdu la bataille de la communication.

    • Que viennent chercher encore les klebés sur ce forum ? N’est-ce pas votre maître qui a demandé de supprimer ce journal, le seul qui ne flatte pas son égo ?

  3. MERCI @ALLOMAN !! ENFIN UN ECLAIRE SUR CE FORUM. FIER DE TOI. JE LES LISAIS ET COMPLETEMENT DEGOUTE DE LIRE DES FADAISES ET AUTRES NIAISERIES A 2 SOUS.

    • Je suis sûre que tu veux dire plus de claire-sombre dans ce débat car ce que vous supportez ne se réalise que dans l’obscurité. De la lumière vous avez peur car l’obscurité est votre monde, votre univers…pendant ce temps des milliers de béninois et béninoises meurent de faim. Le chef de l’état n’a pas utilisée sa faculté d’organiser un référendum sur son projet de révision de la constitution justifiant sa décision par une formule alambriquée dont le seul but est de garder une certaine posture de grand homme d’état soucieux du bien être de sa population et souhaitant investir le peu de ressources pour cette dernière. Alors pourquoi investit-il dans une banque que lui et son commis comptable ont estimé au bord de la faillite? C’est cela les fadaises et les niaiseries…

  4. sauf..à abomez..ou on enterrait..les rois avec toutes leurs richesses..et leur femmelles et leurs esclaves..à la manière de l’égypte des pharaons…

    Toutes les usines, de talons,le port..noix de cajou de karité…seront enterrés avec lui….

  5. Un gouvernement corrompu dont il faut se débarasser au plus pressant. Ils vont devenir propriétaire de cette banque par un tour de passe passe. Que veulent ils faire de tout cet argent? Je n’ai jamais vu un cerceuil rempli d’argent…quand on quitte se monde on laisse toute richesse éphémère derrière soi…

  6. C’est quand même étonnant les réflexions que je lis sur ce forum à propos de cette opération de sauvetage de la BIBE. De grâce si vous n’avez aune notion en économie et de finances, abstenez-vous de faire de commentaires totalement inappropriés. En effet, ce sont les errements de Metognon et consorts qui ont conduit à cette opération qui s’est traduite par la conversion des créances de la CNSS en actions (conversion obligatoire et non souhaitée). Par conséquent, le caractère délictuel des actes de corruption commis par Metognon ne s’efface nullement avec cette opération. Au contraire, par ces placements, Metognon a fragilisé la probabilité de récupération d’un important patrimoine de la CNSS qu’il était censé protéger.. Aujourd’hui, l’Etat est contraint de réaliser cette opération afin de sauver les dépôts des clients de la BIBE et, dans une certaine mesure, ceux de la CNSS, en évitant la faillite de la banque. En d’autres termes, L’Etat aurait pu laisser cette banque privée aller en faillite si des inconscients n’avaient pas pris le risque d’investir massivement les fonds des retraités dans ce gouffre. Vous ferez mieux de rendre hommage au gouvernement de Talon au lieu de nous répandre avec vos réflexions à deux sous.

    • allomann…!!

      Les contorsions sémantiques,et les tournures intellectuelles…ne sauraient etre une panacée…pour défendre..ce gouvernement de malheur..

      Sur la base.de quel délit…métégnon est en prison…et ou sont les preuves

      Nous nous moquons pas de dieu…!!

      Et je vous le dis…ils sortiront..et seront remplacés..par talon et son dit juge..azo..

      le cas du procureur…récemment réhabilité devait faire école…..

      La preuve ce type..a retrouvé à méssérété..des gens qu’il avait mis en prison….par abus…

    • Alloman, tu devrais avoir honte de défendre cela. Toi tu connais quoi en finance? Tu veux me dire que ceci est une opération de sauvetage? L’état n’aurait pas pris le contrôle s’il n’y a aucune opportunité de récupérer cet investissement. Je travaille en fusion et acquisition et pas sur des montages frauduleux de prise de contrôle. Je sais de quoi je parle. Ce qui se prépare est une opération de prise de contrôle et si tu veux ouvrir ce débat je ne perdrai pas mon temps avec toi. Mais ce message est pour te rappeler à l’ordre et de te dire que ce qui a contribué à l’état de déliquescence moral de notre pays, c’est le fait de ces nombreux de béninois qui comme toi se la ferme car mangeant les miettes que leur laisse ceux qui utilisent les maigres ressources d’un peuple appauvri pour vivre une vie dont ils n’ont ni la capacité ni le génie de pouvoir se l’offrir par leur propre travaille. Je n’ai encore vu aucun homme d’affaires béninois dont les entreprises sont cotées en bourse. Cela en dit long….

  7. Prions que le capital de cette banque ne soit pas ouvert d’ici quelques années au public pour qu’un fonds vautour ne vienne l’acheter à un prix symbolique par des sous couverts.

  8. Comment pendant qu’on condamne un individu parce qu’il aurait fait un dépôt à terme (DAT) risqué, l’état lui-même en a injecté plus (55%) pour prendre le contrôle de la BIBE qu’on disait en faillite. LA CNSS détient aujourd’hui 45% des actifs de cette banque. Ca veut dire que l’acte de cet homme est plutôt salutaire. ET je prends aujourd’hui à témoins tous les Béninois: dans quelques années, l’Etat, qui n’a pas vocation à faire du commerce selon un relevé d’un conseil des ministres antérieurs, va revendre la BIBE. Et qui va l’acheter selon vous? M. Talon. C’est ce qui se cuisine.

    • je peux prophétiser (j’en suis pas un)…que la manière..que talon et son empire économique et financier..vont s’écrouler..en une seule journée…étonnera le monde..

      les beninois…sont particuliers et singuliers..

      D’ailleurs..il en est conscient..c’est pourquoi..à l’aide..des anti patriotes…ils veulent nous mettre dans box..en écartant tout le monde..

      Le cauchemar de talon….c’est zinsou..

      Et c’est l’erreur…qu’il fera lui et son djogbenou..et leur députés..godillots..

      Oui..en une journée..et les députés et la const…et talon et son empire..seront pliés…

      Paroles du sultan

    • Quelle fausse lumière vous êtes !!! Oui c’était une banque à risque évoquée par les institutions financières régionales et c’est ce qui a motivé l’injection frauduleuse de 17 milliards de la CNSS dans cette banque!! l’Etat et la CNSS reprennent leurs droits à travers cette décision. Evitez d’être MYOPE intellectuellement ou taisez-vous

      • Tu devrais savoir qu’au Benin il y a la liberté de parole. Même si tu n’es pas d’accord avec ce qu’il dit, tu n’as pas le choix de vivre avec Monsieur Lumière.

Répondre à aziz Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom