Affaire Benalla : le trophée de la Coupe du monde sème la zizanie

Affaire Benalla : le trophée de la Coupe du monde sème la zizaniePhoto: AFP/Fabrice Coffrini

A l'occasion de sa rentrée, l'émission Quotidien est revenue sur Benalla, dévoilant quelques informations concernant le rôle joué par l'ancien garde du corps au cours la cérémonie d'accueil de l'équipe de France de football, peu après sa victoire en coupe du monde.

Affaire Benalla : la gendarmerie s’explique et annonce des sanctions

Rentrée oblige, talk-show et autres émissions d’actu ont effectué leur grand comeback. Hier soir, c’était ainsi le cas de l’émission française, Quotidien, diffusée sur la chaîne TMC. Très au fait de l’actualité, les journalistes de ce talk sont ainsi revenus sur l’été agité connu par l’hexagone, remettant au goût du jour l’affaire Alexandre Benalla. En effet, il a été révélé au cours de l’émission, que l’ancien garde du corps, proche d’Emmanuel Macron, a assuré la sécurité et le bon déroulement de la réception de l’équipe de France de football, de son arrivée sur le tarmac de l’aéroport du Bourget jusqu’à sa réception à l’Élysée.

Benalla, responsable du passage express des Bleus ?

Selon certaines sources donc, Benalla serait d’ailleurs derrière le passage express du bus sur les Champs-Élysées. En effet, selon un témoin présent, ce jour-là, ce dernier aurait été en contact direct avec le président Macron afin « d’assurer le timing », entendez par là, faire respecter le programme quitte à effectuer un passage express devant les fans venus les saluer. Une vidéo le montre d’ailleurs dans le bus, au téléphone, en train d’effectuer un geste de la main au conducteur juste après avoir raccroché.

Mais ce n’est pas la seule révélation qui a été effectuée hier soir. Ainsi, selon les journalistes de Quotidien, Alexandre Benalla aurait eu entre ses mains, la coupe du monde remportée par l’équipe de France. En effet, c’est lui qui l’aurait apporté dans le bureau d’un policier en charge du transfert de l’Élysée jusqu’au siège de la fédération Française de Football, et ce, trois jours après le sacre. Une information qu’aucun membre du gouvernement n’a jugé bon de dévoiler à l’occasion des auditions auprès du Parlement, certains comme Christophe Castaner assurant par exemple qu’il n’a été en charge que de la logistique et des bagages.

Commentaires

Commentaires du site 0