Agence française de développement : l’Afrique est et restera notre priorité numéro 1

Agence française de développement : l’Afrique est et restera notre priorité numéro 1Remy Rioux, directeur général de l'AFD. (Crédits : DR)

L'Agence Française pour le Développement l'a récemment confirmé, le continent africain est et restera sa priorité absolue. Une manière de répondre à l’intérêt grandissant de Pékin vis-à-vis de l'Afrique.

« Making Africa Work » : Un manuel pour booster les performances économiques de l’Afrique

Récemment interrogé, Rémy Rioux, le président de l’Agence Française pour le développement l’a confirmé : l’Afrique est et restera la priorité numéro 1 de l’organisation. Et pour cause, plus de 50 % des actions et financements émanant de l’AFD vont vers l’Afrique, à savoir quelque 5,2 milliards sur les 10 milliards alloués au total en 2017, un montant d’ailleurs en hausse de 15 % comparé à l’an dernier.

L’AFD voit son enveloppe d’aide publique grossir

Il semblerait d’ailleurs qu’Emmanuel Macron ait bien compris l’enjeu économique représenté par le continent puisque ce dernier a décidé d’augmenter l’aide publique au développement d’un milliard d’euros en 2019. Résultat, l’AFD sera doté d’une enveloppe d’1, 5 milliards dès l’an prochain, contre 500 millions précédemment. Une manne financière qui permettra à l’AFD de financer gracieusement plus de projets en Afrique. Ce dernier multiplie également les visites officielles sur le continent. Au mois de juillet dernier, le chef de l’État était d’ailleurs du côté du Nigeria et de la Mauritanie.

Le message chinois, bien reçu par l’AFD

Souvent considérée comme une terre de crises, Rémy Rioux souhaite que l’Afrique soit désormais vue comme étant une terre d’opportunités, attirante et viable. Pour ce faire, ce dernier invite ainsi à faire évoluer les mentalités afin de « renouveler en profondeur » la compréhension que les gouvernements peuvent avoir de l’Afrique. La Chine par exemple, semble avoir compris ce détail et n’hésite plus à investir en masse.

Récemment, le 7e sommet Chine-Afrique s’est d’ailleurs tenu à Pékin, l’occasion de nouer de nombreux partenariats et de confirmer l’intérêt grandissant du gouvernement chinois pour le continent. Au total, ce sont d’ailleurs quelque 60 milliards de dollars qui seront investis par Pékin en Afrique, au cours des trois prochaines années. Un message visiblement reçu par l’AFD.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 1 semaine

    Ils n’ont même pas honte de parler encore d’une quelconque aide au développement. Au quel développement a contribué leur aide depuis plus de 60 ans en Afrique. Au développement de la “France Afrique” oui mais jamais à l’amélioration de qualité de vie aux populations. Les africains peuvent s’en dispenser.

  • Avatar commentaire

    AFD, au lieu d’aider les sans papiers….Vous parlez de l’Afrique.Des conneries

  • Avatar commentaire

    Je me demande quand est ce que l’Afrique va arrêté de se prendre pour un incapable, un faible, celui qu’on doit aider?
    Je n’arrive pas à comprendre comment après plus de 50 ans d’aide sans résultat on continue toujours par croire qu’on a besoin d’aide pour se développer.
    Donnez moi ne serait ce 1 seul pays au monde qui s’est développé grâce à ces soit disant aide au développement…
    La seule chose dont l’Afrique à besoin est l’éducation de qualité.
    Au lieu de nous donner de l’argent partagez vos savoirs avec nous, le reste on s’en charge.
    Je termine par cette petite phrase d’un de mes mentors
    “Une aide qui n’aide pas à se débarrasser de l’aide n’est pas une aide”

  • Avatar commentaire

    Que la France libère nos devises et que nous soyons autonomes
    En créant nos monnaie
    Qu’elle cesse de jouer au colon et nous prêter notre ppropre argent pour empocher les intérêts

  • Avatar commentaire
    Gbetomagnon Il y a 2 semaines

    “aide Publique au Développement n’a jamais développé un pays” J’adhère à 100%. c’est cependant un outil d’influence du pays qui aide.
    et l’image de l’AFD est – à mon avis – largement confondue avec celle de la “Politique africaine de la France” dans ce qu’elle a de plus caricaturale : vache à lait pour beaucoup de copains à recycler côté français et, inutilité sur fond de paternalisme bien pensant côté africain

  • Avatar commentaire
    Codjo Leon Il y a 2 semaines

    L’aide Publique au Développement n’a jamais développé un pays, ce sont des histoires.

    • Avatar commentaire

      hélas….ce sont encore ces peuples..de paresseux..avec de la boue dans la cervelle..peu intelligents…qui croient…que l’aide des autres peuvent les sortir..de leur sous develloppemnt..qui en réalité est mental…

      on a besoin de personne…

      il y a deux possibiltés..
      soit on se dévelloppe selon notre réalité…dans des grands ensembles..

      Soit..suivre la marche forcée des choses..et dans ce cas…on est foutu…puisque..nous sommes toujours des primitifs…en tout