Code électoral au Bénin: Le Bmp consacre la prééminence de l’argent en politique

Code électoral au Bénin: Le Bmp consacre la prééminence de l’argent en politique

C'est chose faite depuis le lundi 3 septembre 2018, les députés du bloc de la majorité parlementaire ont voté la loi 2018-13 très contestée portant sur le code électoral en république du Bénin. Cette loi consacre le pouvoir de l argent dans le processus électoral.

Assemblée nationale du Bénin : La 2e mandature du Pjb installée

La loi 2018-13 portant sur le code électoral en république du Bénin votée depuis le lundi 3 septembre 2018 restera avec la charte sur les partis politiques, les deux lois les plus controversées votées par l’Assemblée nationale 7ème législature. Cette loi a conféré au pouvoir de l’argent une place prépondérante dans le processus électoral. Les montants de cautionnement adoptés par la commission des lois pour les élections législatives et présidentielles ont été maintenus et même revus à la hausse. Soit 250 millions de caution pour les candidats à la présidentielle pendant que le montant de la caution pour les législatives passe encore de 200 millions à 249 millions pour chaque liste pour les élections législatives.

Les députés du Bmp n’ont pas pris en considération les amendements de leurs collègues de la minorité parlementaire de même des appels à la retenue lancés par l’opinion publique et plus particulièrement des acteurs politiques et surtout des intellectuels. A l’instar du Pr Joël Aivo qui à travers sa missive au président de L’assemblée nationale attirait l’attention des parlementaires sur les lois électorales d’exclusion, source de conflits et de crises. Les députés du Bmp sont restés insensibles à toutes ces observations et interpellations pour maintenir pour les deux types d’élection, des cautionnements exorbitants qui démontrent clairement que pour ce bloc parlementaire, les élections doivent devenir l’affaire des seuls nantis.

Ils confirment les soupçons de confiscation du jeu politique que décriaient depuis certains acteurs politiques. Pour rappel, le candidat Talon avait promis diminuer l’influence de l’argent en politique; mais finalement les députés qui le soutiennent ont adopté une loi électorale qui réserve désormais les élections aux seuls détenteurs de fortune.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    Que les candidats qui dépensent des milliards au cours des campagnes, prennent un peu dans ces milliards pour payer la caution. Ils contribueront ainsi aux frais d’organisation des élections. Ce sera un acte patriotique. Nos impôts serviront à autre chose.

  • Avatar commentaire
    Andrei Semerov Il y a 2 semaines

    Quel Béninois sérieux et honnête peut épargner 250 millions à servir de caution pour quelque élection n que ce soit, à moins de se donner a des activités malsaines. Si au moins il était clarifié les sources de provenance de cette caution, par exemple levée de fonds dans le public, nous pourrions apprécier autrement. Même dans ce cas et vu le niveau de notre économie, ces sommes me paraissent exorbitantes.

  • Avatar commentaire

    Je me demande si ceux là qui aident Patrice Talon à détruire notre modèle démocratique arrivent à dormir en paix chaque soir?
    Malgré les protestations légitimes, et les propositions raisonnable pour faire avancer les choses ils avancent avec mépris.

    Une chose est sûre il y aura un après Patrice Talon, et rassurez Vous, il n’y aura pas de cadeau.