il y a quelques mois, l’organisation de défense des droits de l’homme, Amnesty International dénonçait des exactions commises par des soldats camerounais dans la partie anglophone du pays où, une crise sévit actuellement.Tout récemment, Amnesty International a authentifié deux vidéos, où l’on voit un gendarme décapité par des séparatistes anglophones au Cameroun. Les vidéos montrent des scènes horribles qui se passent de tout commentaire.

Dans les deux vidéos, les bourreaux de la victime s’identifient clairement comme étant membres du groupe des séparatistes armé “Ambazonia Libération Forces”.

Depuis le début de l’année, de nombreux civils ont perdu la vie suite aux combats entre les forces gouvernementales et les séparatistes armés . L’organisation de défense des droits de l’homme a dénoncé l’escalade des violences et demande aux autorités, d’enquêter de façon urgente et indépendante sur les crimes perpétrés dans cette partie du Cameroun.

L’ONG a dénombré un peu plus de 260 “incidents sécuritaires” (affrontements, enlèvements, homicides, destructions de maisons).

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom