Expropriation des blancs en Afrique du sud : Ramaphosa ne pense pas être sanctionné

Expropriation des blancs en Afrique du sud : Ramaphosa ne pense pas être sanctionné

Le projet de réforme foncière, voulu par le président Sud-Africain Cyril Ramaphosa, a beaucoup fait parler au sein de l'opinion nationale et internationale.

L’Afrique entre dans l’ère numérique

Ce projet de réforme, avait vu le jour, il y a quelques mois. Par cet acte, le successeur de Jacob Zuma, voulait “réparer une injustice historique grave”qui a été faite contre la population noire durant le régime d’apartheid, et la période coloniale. Il faut dire, que cette réforme a déplu à certains dirigeants internationaux, notamment le président américain, Donald Trump. Le locataire de la maison blanche, avait porté un regard très critique sur ce projet de réforme foncière.

Actuellement, la minorité blanche en Afrique du Sud possède 72% des fermes, contre 4% pour la majorité noire. Face aux critiques du président américain, Ramaphosa, avait réagi, et se prononça en ces termes:

“L’Afrique du Sud appartient à tous ceux qui y vivent, elle n’appartient pas à Donald Trump,qu’il s’occupe de son Amérique, nous nous occuperons de l’Afrique du Sud”

Aucune craintes concernant des sanctions

Déterminé à mener à bien la réforme foncière, qui prévoit des expropriations sans indemnisation au profit de la population noire, le président de l’Afrique du Sud ne craint pas de sanctions internationales. S’exprimant devant le parlement, il dira:

“Je n’ai aucune raison de croire qu’un pays punira l’Afrique du Sud si nous prenons des décisions qui sont constitutionnelles, légales et respectent le droit international”

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Saluaux Il y a 2 mois

    Que de mots pour une chose qui est de faite normal puisque les blancs ont spolier les terres mais les vrais proprietaire ce so’nt les populations qui habitaient avant l invasion

  • Avatar commentaire
    Dr Doss Il y a 2 mois

    C’est inadmissible qu’une minorité de personnes détiennent 72% des terres fertiles cela cause un problème de réciprocité alors vive les réformes lancez par le forcément sud-africain

    • Avatar commentaire

      dr doss…!!

      la justice..et tous ses dérivées…constituent le fondement de la nature..

      En observant..la nature..telle qu’elle est manifestée…la justice en toute chose est un besoin vital..

      Voyez vous..meme les animaux nos compagnons..les végétaux…le climat…ont tous besoins d’équité..et de justice….

      quand le chien..le chat..le mouton,le cabris..sautent sur nous..c’est parce que quelque part..ils se sentent..privés de justices…..

      Les etres humains que nous sommes…nous en avons besoin..

      Et c’est pourquoi…j’en rage..je suis attristé..meurtri..quand je vois comment..la justice est manipulée dans mon pays…

      Et c’est pourquoi…j’allerte…les uns et les autres..

      • Avatar commentaire
        Dr Doss Il y a 2 mois

        Aziz au contraire la justice de notre pays à retrouvé ces lettres de noblesse ainsi les corps de fonctionnaires

        • Avatar commentaire

          c’est toi qui le dis….et le sens comme ça..

          mais d’ici là..la justice..souveraine..du peuple détenteur..de sa souvaireneté…va s’imposer..

          c’est une histoire…de quelques jours..(et là je suis précis…en tant qu’informé)

          la surprise sera totale…

  • Avatar commentaire

    On donne autant de colonnes..pour une histoire..somme toute banale…

    Les amerlocks..peuvent donner leur opinion…sur comment l’afrique du sud se gère…

    Comme aussi les autres pays donnent leur avis ..sur comment l’amérique se gère..

    Tout est normal…mais ici l’enjeu..entre sud sud africain..est d’entreprendre..des reformes…positives

    S’il faut exproprier..les blancs…et que les africains…se mettent enfin au travail..pourquoi pas…?..

    Mais les terres…ne doivent pas servir..aux nègres…de manifester leurs tares congénitales…

    Fainéantisme,paresse,manque d’initiative..jouir…niquer à longueur de journée…danser…et boire…