Affaire Khashoggi : la France ne va pas arrêter de vendre des armes à Ryad

Affaire Khashoggi : la France ne va pas arrêter de vendre des armes à Ryad

Selon Emmanuel Macron, la France va bel et bien continuer à vendre des armes à l'Arabie Saoudite et ce, malgré certains lobby plus qu'insistants.

Après la Corée du nord et les USA: la tension monte entre l’Iran et l’Arabie Saoudite

Non, la France n’arrêtera pas de vendre des armes à l’Arabie Saoudite. En effet, depuis quelques jours, un véritable lobby s’est mis en place afin que les Occidentaux arrêtent de fournir le Royaume en armes. Une manière pour eux de répondre à Riyad après les événements survenus à la suite de l’affaire Khashoggi.

La France l’assure, elle continuera de vendre des armes à Riyad

Il faut dire que l’Arabie Saoudite est le second plus gros demandeur d’armes pour la France après l’Égypte. La relation économique entre les deux pays est donc intense et prospère. Selon le chef de l’État, il serait donc inutile de tirer un trait sur ces relations commerciales pour une affaire qui n’a absolument rien à avoir avec le fait que la France vende effectivement des armes à l’Arabie Saoudite. “Et quel est le rapport entre les ventes d’armes et M. Khashoggi ? Je comprends le lien avec le Yémen, mais il n’y en a aucun avec M. Khashoggi !” s’est d’ailleurs écrié le président français à l’occasion d’une conférence de presse organisée à Bratislava.

Le Yémen, pour tout remettre en cause ?

Selon lui, les décisions allemandes et autrichiennes de ne plus vendre d’armes à l’Arabie Saoudite sont ainsi prématurées et tendent à mettre en péril une Europe unie qui doit offrir une réponse commune. Une manière d’inviter Angela Merkel à rentrer dans le rang et à respecter l’unité européenne ainsi que les décisions de tous gouvernements de poursuivre ou non, une collaboration commerciale avec Riyad. La seule chose qui pourrait pousser l’hexagone à revoir sa copie ? La situation au Yémen. En effet, le pays connait une période plus que compliquée et la présence de militaires saoudiens continue d’irriter certains gouvernements qui réclament des comptes.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 semaines

    Sur ce coup, je suis en phase : arrêt de l’hypocrisie. On vend à qui paye (très bien: industrie, influence extérieure et emplois en France) et qui aujourd’hui avance à pas de tortue vers la modernité politique et sociale (ils viennent de loin quand même…) et qui fait face au chiisme en luttant pour le leadership du sunnisme, contre une Turquie qui marche en sens inverse (de plus en plus rétrograde).
    Sinon, qui de la Russie, des USA, de la France, Royaume Unis ou Israël veut donner des leçons en matière d’opérations occultes ? Le Président “normal” s’est lui même vanté d’en avoir commandité plusieurs dans un livre.