Assassinat d’un policier au Bénin : mise à prix des têtes de deux malfrats

Assassinat d’un policier au Bénin : mise à prix des têtes de deux malfrats

Les éléments de la police républicaine du Borgou sont activement à la recherche de deux malfrats qui ont tué un des leurs mardi 09 octobre dernier, alors qu’il était officiellement en fonction sur le terrain. Ils promettent une forte récompense à toute personne qui aidera à les attraper.

Cotonou : Des postes de police mobiles débarquent sur les carrefours de la ville

La police républicaine du Borgou a lancé, mardi 09 octobre 2018, un avis de recherche contre deux divorcés sociaux à Parakou. Ces derniers ont poignardé et tué un agent de la police républicaine en la personne du feu Sous Brigadier de Police de première classe Mohamed Chabi Bernard le mardi 09 octobre 2018 alors que ce dernier était en patrouille.

« Le défunt était à la tête d’une équipe de patrouille, régulièrement en mission commandée. Au cours de leur mission, ayant aperçu des suspects qui pilotaient deux motos d’origine douteuse dont l’une était tractée, l’équipe s’est mise à leur poursuite. C’est alors que les malfrats ont abandonné les deux motos et pris la clé des champs. Dans l’intention de les appréhender, une course-poursuite s’est engagée. Pendant qu’il tentait d’arrêter l’un des suspects, l’agent a été poignardé au niveau de la cage thoracique, blessure à laquelle il succomba malheureusement après évacuation et administration de soins intensifs au CHUD Borgou», a expliqué le Commissaire Principal de Police Anato D. Pacôme dans un communiqué de presse.

Afin de mettre la main sur les hors-la-loi, la police invite les populations à lui prêter mains fortes en fournissant des informations pouvant conduire à l’arrestation des deux malfrats, qui dit-elle sont des ‘’récidivistes, susceptibles de réitérer de pareilles agressions’’. La police promet aussi une forte récompense à quiconque pouvant lui fournir des renseignements sur les deux malfrats.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 1 semaine

    “Tête mise à prix”, ça veut dire en français simplifié “mort ou vif”. C’est ce qu’ont publié les autorités ?
    La tendance au Bénin est à piétiner les procédures de Justice au motif de la promouvoir et de l’appliquer (la Justice) mais tout de même….

  • Avatar commentaire
    Ab.kadri Il y a 1 semaine

    Bonne chance et courage cher colegues

  • Avatar commentaire
    Forte somme, forte somme Il y a 1 semaine

    Dites-nous c’est combien la forte somme?

    Triste que ce agent soit tue’ ainsi.