Bénin : La suite à donner au rapport « Faim Zéro » selon le Directeur régional du PAM

Bénin : La suite à donner au rapport « Faim Zéro » selon le Directeur régional du PAM

Après la remise du rapport final de l’Examen stratégique national «Faim Zéro » au Bénin au président Patrice Talon ce jeudi 4 octobre 2018, c’est maintenant que le plus important commence pour « que d’ici 2030, il n’y ait plus de personne en insécurité alimentaire au Bénin », selon les propos du Directeur régional du Programme alimentaire mondial (PAM) pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Abdou Dieng.

Bénin: Le SG du Syna-Efc Patrice Trékpo s’insurge contre l’affermage du parc de la Pendjari

Le but de cet examen est d’arriver à un plan stratégique approprié à travers lequel le PAM veut bien appuyer le Bénin dans le sens de l’atteinte notamment du deuxième Objectif du développement durable (ODD), celui lié à l’élimination de la faim d’ici 2030. C’est en effet un état des lieux fait en matière de sécurité alimentaire au Bénin.

« Le rapport met l’accent sur les problèmes et les solutions » indique le Directeur régional du PAM. « Ce rapport permet de mettre en évidence quels sont les goulots d’étranglement en matière de sécurité alimentaire au Bénin ; quelles sont les opportunités et comment on peut partir de ces opportunités pour réaliser l’objectif faim zéro » renchérit le Coordonnateur résident du Système des Nations-Unis au Bénin Siaka Coulibaly.

Ainsi, selon les propos du Directeur régional Abdou Dieng, ces opportunités ou solutions évoquées dans le rapport seront transformées en ce plan stratégique. « Cela permettra au PAM de développer un plan stratégique pour accompagner le Bénin sur la période 2019-2030 », annonce-t-il. Il informe qu’il y aura un plan de suivi-évaluation rapproché et d’alerte pour, affirme-t-il, « qu’on arrive pas en 2030 sans l’atteinte de l’objectif ». « Le PAM s’est engagé dans la mise en œuvre » ajoute-t-il.

Notons que c’est un examen réalisé dans plusieurs pays. Au Bénin, il a été conduit par une équipe béninoise dirigée par le professeur Mathurin Nago. Le rapport final révèle entre autres, que 10% des Béninois n’arrivent pas à assurer une sécurité alimentaire. Aussi, y-a-t-il 50% de perte après les récoltes. « C’est énorme déjà quand on ne produit pas assez », juge le Directeur régional du PAM.

Bénin: Plus d’un million de personnes esclaves de la faim selon un rapport

Commentaires

Commentaires du site 0