Un heureux concours de circonstance fait découvrir que l’agent de sécurité affecté à la protection du Directeur du célèbre hebdomadaire, pourrait avoir été islamisé et radicalisé.Laurent Sourisseau, alias Riss, caricaturiste et auteur de bande dessinée est  directeur de publication à l’hebdomadaire Charlie Hebdo, depuis maintenant trois ans. Blessé à l’épaule au cours de l’attaque terroriste dont a été victime le journal en Janvier 2015, Riss est depuis dans le collimateur des radicaux islamistes. Une menace jugée réelle, par l’administration policière qui depuis l’attaque de l’hebdomadaire, lui a adjoint une protection rapprochée.

Seulement l’agent affecté à la protection de Riss à été relevé de ses fonctions parce qu’une procédure interne diligentée par la DGSI, les Services secrets français,  aurait soulevé des soupçons quant à sa possible radicalisation islamiste.

L’agent fait partie de la SLPD, le service de police national, chargé de la protection rapprochée du président de la République, des membres du gouvernement mais également des personnalités publiques menacées ou des personnalités étrangères se rendant sur le territoire national. Des soupçons graves au vu de la mission de la SLPD.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom