France : Emmanuel Macron accusé de favoritisme

France : Emmanuel Macron accusé de favoritisme

Une nouvelle tempête médiatique en vue pour le président français Emmanuel Macron. Il aurait favorisé une proche pour briguer un poste assez important.

France : quand Emmanuel Macron tacle Donald Trump (en douceur)

Lors du dernier conseil des ministres, le gouvernement a adopté un texte qui va permettre d’augmenter le nombre de recteurs pouvant prétendre au titre sans être habilité à diriger eux-mêmes des recherches. 6 recteurs sur 30 pouvaient ne pas être universitaires. Après  l’adoption du décret, ce chiffre est passé à 12.

Pour en savoir plus, le quotidien l’Obs a mené sa petite enquête et il ressort que l’adoption du texte vise à diversifier le recrutement des recteurs. Cependant, une source bien informée aurait affirmé au journal qu’il s’agirait plutôt d’ouvrir ces postes de recteurs à plus d’énarques et plus précisément à une camarade d’Emmanuel Macron à l’ENA. L’Obs précise également que rien ne peut plus s’opposer à la nomination de cette ancienne camarade de Macron.

Le quotidien a aussi révélé l’identité de cette proche du président français. Il s’agirait de Charline Avenel, actuellement secrétaire générale de Science Po. Celle-ci s’est d’ailleurs empressée d’annoncer la nouvelle à ses collaborateurs et serait déjà même prête à rallier ses nouveaux bureaux.

Commentaires

Commentaires du site 0