Interpol : démission du président Meng Hongwei, sa femme appelle à l’aide

Interpol : démission du président Meng Hongwei, sa femme appelle à l’aidePhoto: Getty images

On en sait désormais un peu plus sur la disparition du président d'Interpol. De nationalité chinoise, il avait été porté disparu depuis quelques jours. Sa dernière destination: la Chine.

Interpol : le président a disparu après son retour en Chine

« Aujourd’hui, dimanche 7 octobre, le secrétariat général d’Interpol à Lyon, en France, a reçu la démission de M. Meng Hongwei, en tant que président d’Interpol, avec effet immédiat » pouvait-on lire dans un communiqué de l’organisation publié sur twitter. Une déclaration qui survient quelques heures à peine après une annonce de la Chine qui accuse le leader d’Interpol, également vice-ministre dans le pays, d’avoir « violé la loi ».

Vendredi on apprenait la disparition du président d’Interpol et une enquête était lancée. Mais la thèse d’une arrestation lors de son retour en Chine semble se confirmer de plus en plus. Certains affirment même que sa démission aurait pu être forcée. Outre cela, sa femme, qui a été depuis mise sous protection policière s’inquiète pour son mari :  « Tant que je ne vois pas mon époux en face de moi, en train de me parler, je ne peux pas avoir confiance (…)  Je ne suis pas sûre de ce qui lui est arrivé » affirme t-elle avant de détailler qu’elle a reçu deux messages de son mari à son arrivée en Chine: le premier lui demandant d’attendre son appel et un second contenant un émoticone de couteau.

Elle affirme même avoir reçu des menaces et appelle la communauté internationale à l’aide : « Cette affaire relève de la justice. Cette affaire concerne la communauté internationale. Cette affaire concerne le peuple de mon pays »

Commentaires

Commentaires du site 0