Mark Rutte, à la faveur de sa visite au Canada ce jeudi, a encouragé les canadiens a éviter le cannabis, un conseil en totale ligne opposée de la direction de l’administration canadienne qui a justement légalisée le ¨Pot¨, une semaine plus tôt.Les Pays Bas, a dit le premier ministre, ont une longue tradition de consommation de marijuana, distribuée d’ailleurs très officiellement dans des officines agrées, des « coffee shop ». En Hollande on peut acheter du cannabis comme on achète des confiseries. Mais insiste Mark Rutte ; « Mieux vaut ne pas l’essayer » car argumente t-il, « La meilleure politique qu’on puisse s’imposer à soi-même sur la drogue est d’éviter la première fois. Cela peut sembler conservateur, mais je vous le conseille: n’essayez pas du tout ! ».

Le premier ministre hollandais, accompagné de son homologue canadien, indiquait ainsi à leur auditoire composé essentiellement de lycéens ; que le mouvement à éviter par-dessus tout était de passer du cannabis, « légale » à des drogues plus dures et plus nocives qui sont elles illégales. Et d’ailleurs soutient-il, « La marijuana d’aujourd’hui est bien plus forte (qu’avant) et est mauvaise pour la santé, surtout des jeunes ».

Rappelons qu’au Canada, désormais, ceux qui ont au moins 18 ou 19 ans (les lois varient d’une province à l’autre) peuvent acheter jusqu’à 30 grammes de cannabis et faire pousser jusqu’à quatre plantes à la maison. La vente de produits dérivés tels que les produits comestibles sera légalisée l’année prochaine.

2 Commentaires

  1. Celui-là doit bien s’entendre avec l’ami agadjavi qui s’y connaît dans la dégustation de la marjuana comme d’autre dans le vin 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire