RDC : l’OMS lance l’alerte concernant la propagation d’Ebola

RDC : l’OMS lance l’alerte concernant la propagation d’Ebola

L’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré ce mercredi après avoir commis un groupe d'experts pour évaluer la pandémie au Congo, que "les activités de riposte doivent être intensifiées et qu'une vigilance continue est essentielle".

« Making Africa Work » : Un manuel pour booster les performances économiques de l’Afrique

L’OMS a averti que le risque de propagation du virus Ebola dans la région était “très élevé“, des cas confirmés ayant été signalés près de la frontière ougandaise. D’où la formation d’un Comité d’urgence sur le virus Ebola au Congo. Robert Steffen, président du comité d’urgence de l’OMS, a déclaré qu’étant donné que le Congo était déjà très conscient des dangers de l’épidémie et que la riposte était vaste ; qu’il n’y avait  « aucune raison supplémentaire ». Et pour Philip A. Lederer, MD, assistant professeur de médecine à la Boston University School of Medicine « Jusqu’à présent, nous avons eu de la chance, Il ne s’est pas propagé en Ouganda voisin, ni au Kenya ».

Pour être déclarée urgence mondiale, une épidémie doit être « un événement extraordinaire » qui pourrait traverser les frontières et nécessiter une intervention coordonnée.

Cependant, même si les organisations humanitaires se disent préoccupées quant au fait que le nombre de nouveaux cas d’Ebola avait en Septembre été multiplié par 2, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’institution, affirmait ce mercredi dans une conférence de presse que la situation actuelle d’Ebola au Congo était certes inquétante, mais que la situation ne justifie pas encore d’être déclarée urgence mondiale.

Commentaires

Commentaires du site 0