Cancer du sein : les lèves-tôt moins exposés

Cancer du sein : les lèves-tôt moins exposés

Les femmes qui se lèvent tôt le matin sont moins exposés au cancer du sein. C’est une équipe de chercheurs anglais qui l’affirme.

Santé : il se fait amputer d’un avant-bras après la consommation de fruits de mer crus

Alors qu’ils participaient à une conférence sur le cancer en Ecosse, des chercheurs de l’université de Bristol ont présenté le fruit de leurs travaux sur cette maladie.  Selon eux, le risque de voir une femme lèves-tôt souffrir d’un cancer de sein est moindre. Au cours de leur recherche, ils ont examiné 341 fragments d’ADN qui identifient les  lèves-tôt (alouette) et  les couche-tard (hiboux).

Grâce à la randomisation mendélienne, ils ont analysé et utilisé ces données pour faire des expériences sur plusieurs femmes. Elles sont au nombre de 410 000 mille au total. Ces expériences ont montré que celles qui se lèvent tôt les matins sont moins exposées au cancer de sein que “les hiboux”. L’équipe de chercheurs a même étudié ces femmes couche-tard et lèves-tôt sur une période huit ans.

Elle a remarqué que 2 hiboux sur 100 ont contracté un cancer de sein .Dans la même période seule une “alouette” a développé cette pathologie. « Les résultats sont potentiellement très importants parce que le sommeil est omniprésent et facilement modifiable…Des recherches antérieures ont étudié l’impact du travail par quarts, mais cela montre qu’il peut y avoir un facteur de risque pour toutes les femmes » a déclaré le docteur Rebecca Richmond ,membre de l’équipe de scientifiques. Elle pense par ailleurs que l’équipe à encore du travail parce qu’elle n’a pas encore trouvé ce qui rend une personne plus à risque qu’une personne du matin.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Des études on en commande de tous genres pour dire tout. Il faut faire gaffe. Il y a de bonnes chances que ces femmes qui se lèvent tôt le font pour travailler ou avoir une activité physique. Le cas échéant, la corrélation serait plus avec l’activité des femmes qu’avec le fait de se lever tôt.